Les Royals misent sur une stratégie issue du passé: l'agressivité sur les sentiers

© Fournis par La Presse Canadienne

Whit Merrifield a effectué ses débuts dans les majeures avec les Royals de Kansas City en 2016, la saison suivant la conquête de la Série mondiale par la formation du Missouri.

Cinq ans plus tard, il tente de mener la résurgence de ce club dont l'identité devrait être bien claire: les Royals tentent de battre les autres formations sur les sentiers.

Merrifield compte déjà huit buts volés à sa fiche, à égalité su sommet de la MLB avec Ramon Laureano, des Athletics d'Oakland. Comme équipe, les Royals en ont 22, même si Adalberto Mondesi, meneur des Majeures la saison dernière, n'a pas encore joué en 2021 en raison d'une blessure aux obliques. Seuls les Padres de San Diego en ont plus.

Depuis 2017, seulement une fois un joueur des Royals n'a pas dominé la colonne des buts volés dans l'Américaine, soit en 2019. Mallex Smith, des Mariners de Seattle, avait alors mené la MLB avec 46 larcins, trois de plus que Mondesi. Merrifield a gagné la palme les deux saisons précédentes.

Ça ne signifie pas pour autant que les Royals ne peuvent pas jouer la longue balle. Carlos Santana et Salvador Perez ont frappé six circuits chacun. Jorge Soler connaît un début de saison au ralenti, mais il a frappé 48 coups de quatre buts il y a deux ans à peine.

Les Royals ont la meilleure fiche du baseball à 16-10. Il faut toutefois la prendre avec un grain de sel: ils ont accordé trois points de plus qu'à leurs adversaires en ce début de saison. Ils ont remporté leurs six premiers matchs décidés par la marge d'un point avant de subir un premier revers mardi, à Pittsburgh.

Même si jamais les Royals sont délogés de la première place dans la Centrale de l'Américaine, ils semblent s'en aller dans la bonne direction. Rapidement.

L'Est de la Nationale au neutre

Les Nationals de Washington (12-12) ont atteint la barre de ,500 en remportant quatre matchs consécutifs et c'est suffisant pour les placer à égalité au premier dans l'Est de la Nationale, avec les Mets de New York.

Cette section ne compte aucune équipe avec une fiche gagnante jusqu'ici. La seule avec un ratio de points comptés/points accordés positif est les Marlins de Miami, en dernière place de la section à 11-16, mais avec un différentiel de plus-4.

Les Braves d'Atlanta, champions de la section au cours des trois dernières campagnes, sont tout juste devant les Marlins à 12-16, mais ils ne sont pas très loin de la première place non plus.

L'arrivée de Guerrero fils?

Vladimir Guerrero fils serait-il arrivé à maturité?

Cette semaine, il a frappé trois circuits, dont un grand chelem, dans la victoire de 9-5 des Blue Jays de Toronto face à Max Scherzer et les Nationals, mardi. Âgé de 22 ans, Guerrero commence à répondre aux attentes placées en lui à titre de l'un des plus beaux espoirs des dernières années.

Ses moyennes de ,337/,486/,628 sont toutes dans le top-10 des Majeures. Sa moyenne de présence sur les buts est la deuxième de tout le baseball, derrière celle ,515 de Mike Trout, des Angels de Los Angeles, tandis que sa moyenne de présence/puissance est la quatrième de l'Américaine.

- Par Noah Trister, The Associated Press

La Presse Canadienne

Les Royals misent sur une stratégie issue du passé: l'agressivité sur les sentiers