Léa Clermont-Dion: «Banaliser, c’est renforcer le problème»

Maripier Morin © TLMEP, Radio-Canada Maripier Morin

Maripier Morin est de retour, et cela ne fait pas l’affaire de tout le monde.

On assiste à un retour pour le moins maladroit de la part de Maripier Morin, exilée à peine quelques mois à la suite d’allégations sérieuses d’inconduites graves et de racisme, et dénuée visiblement de remords profonds.

D’abord dénoncée par Safia Nolin, puis par d’autres personnalités publiques, voilà que Maripier Morin fait face à d’autres sérieuses allégations documentées dans un article de La Presse (que Morin a accepté de commenter de manière très défensive).

Or, ces nouvelles informations et l’annonce de son passage à Tout le monde en parle ont généré de nombreuses réactions.

Léa Clermont-Dion est l’une de celles-là.

«Au-delà dela maladie de l’alcoolisme comme grande responsable de tous les maux, il serait aussi intéressant de se pencher sur les motifs de la violence. Pourquoi la volonté de contrôle et de domination? Car, c’est de cela dont il est question (…) Il faudrait alors aborder la question du privilège. La beauté, la classe sociale, la couleur de la peau (…) Banaliser, c’est renforcer le problème (…) Le racisme est parfois inconscient, donc réel (…)», écrit notamment une Léa Clermont-Dion forte de ses convictions sur son compte Instagram, sans toutefois nommer Maripier Morin directement.

Léa Clermont-Dion: «Banaliser, c’est renforcer le problème»