Près de 3.700 morts en 24h en Inde, où l'épidémie flambe

SANTE-CORONAVIRUS-INDE:Près de 3.700 morts en 24h en Inde, où l'épidémie flambe

PRÈS DE 3.700 MORTS EN 24H EN INDE, OÙ L'ÉPIDÉMIE FLAMBE © Reuters/DANISH SIDDIQUI PRÈS DE 3.700 MORTS EN 24H EN INDE, OÙ L'ÉPIDÉMIE FLAMBE

NEW DELHI (Reuters) - Le nombre de nouveaux cas de coronavirus en Inde a légèrement diminué dimanche, mais les décès dus au COVID-19 ont bondi pour atteindre le chiffre record de 3.689 en une journée, portant le bilan total à 215.542 morts.

Hôpitaux, morgues et crématoriums restent débordés dans un pays confronté à plus de 300.000 nouveaux cas par jour depuis plus de 10 jours consécutifs, où de nombreuses familles tentent de trouver par elles-mêmes des médicaments et de l'oxygène.

Près d'une dizaine d'États et territoires de l'Union ont ordonné des restrictions pour tenter de freiner l'épidémie, alors que le gouvernement fédéral reste réticent à l'idée d'imposer un confinement national.

L'état oriental d'Odisha a annoncé un confinement de deux semaines comme l'avaient fait avant lui Delhi, le Maharashtra, le Karnataka et le Bengale occidental. D'autres États, dont l'Uttar Pradesh, le Telangana, l'Assam, l'Andhra Pradesh et le Rajasthan, imposent des couvre-feux le soir ou des fermetures le week-end.

Dans son édition dominicale, le journal Indian Express rapporte que le groupe de travail COVID-19 du pays a conseillé au gouvernement fédéral d'imposer un confinement national, une option que le Premier ministre indien Narendra Modi avait déclaré le mois dernier vouloir éviter pour préserver l'économie.

Le confinement imposé l'année dernière après la première vague épidémique a entraîné une chute de la production économique de 24% entre avril et juin 2020, un record, par rapport à la même période un an plus tôt.

Le gouvernement de Modi a été critiqué pour avoir laissé des millions de personnes, non masquées pour la plupart, assister à des festivals religieux et à des rassemblements politiques bondés dans cinq États jusqu'en mars et avril. Le nombre de cas quotidiens dans ces États ne cesse d'augmenter depuis.

Un groupe de conseillers scientifiques mis en place par le gouvernement de Modi avait prévenu les autorités début mars de la progression d'un nouveau variant plus contagieux, ont dit à Reuters cinq scientifiques appartenant à ce groupe.

(Aftab Ahmed; Version française Elizabeth Pineau)

Près de 3.700 morts en 24h en Inde, où l'épidémie flambe