Prudence en vue à Wall Street, tournée vers les résultats et l'inflation US

MARCHES-SYNTH-SE-4:Prudence en vue à Wall Street, tournée vers les résultats et l'inflation US

LES BOURSES EUROPÉENNES EN PRUDENCE À MI-SÉANCE © Reuters/Toby Melville LES BOURSES EUROPÉENNES EN PRUDENCE À MI-SÉANCE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue proche de l'équilibre mardi à l'ouverture et les Bourses européennes évoluent sur une note prudente à mi-séance avant le coup d'envoi de la période des résultats trimestriels aux Etats-Unis et les derniers chiffres de l'inflation américaine. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture stable pour le Dow Jones et le S&P-500 tandis que le Nasdaq est indiqué en hausse de 0,3%.

À Paris, le CAC 40 perd 0,22% à 6.544,56 vers 10h45 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,03% et à Londres, le FTSE gagne 0,08%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 abandonne 0,08%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,09% et le Stoxx 600 de 0,06%.

Aux interrogations sur l'évolution de la pandémie s'ajoutent les résultats des entreprises aux Etats-Unis et Europe, qui suscitent également la prudence. J.P. Morgan Chase & Co et Goldman Sachs ouvrent la saison des résultats outre-Atlantique et d'après les données IBES de Refinitiv, les bénéfices des sociétés du S&P-500 devraient avoir bondi de 66% au deuxième trimestre.

Les investisseurs prendront également connaissance des chiffres mensuels des prix à la consommation aux Etats-Unis à 12h30 GMT, un sujet très sensible depuis plusieurs mois avec les craintes de resserrement de politique monétaire de la Réserve fédérale.

Le consensus Reuters table sur une inflation à 4,9% en rythme annuel contre 5,0% en mai, tandis que l'inflation de base (hors énergie et alimentation) devrait avoir atteint 4,0% sur un an contre 3,8% le mois précédent.

"Il faudrait un chiffre nettement plus élevé, d'au moins un demi-point, pour surprendre les marchés. En revanche, un chiffre décevant à la baisse pourrait amener la Fed à réfléchir à deux fois sur le récent passage à une position plus faucon", estime Ricardo Evangelista, analyste senior d'ActivTrades.

L'inflation allemande a été confirmée à 2,1% sur un an en juin aux normes européennes IPCH et en France, elle est ressortie à 1,9%, conformément à une première estimation. LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET


Vidéo: Zone euro: Bruxelles revoit fortement en hausse sa prévision de croissance en 2021 (Le Figaro)

Prudence en vue à Wall Street, tournée vers les résultats et l'inflation US