Un excédent de 6 M$ pour 2020 à Saguenay

L'hôtel de ville de Saguenay © Gilles Munger/Radio-Canada L'hôtel de ville de Saguenay

Saguenay termine l’exercice financier 2020 avec un excédent de 17 millions de dollars. Cette somme inclut toutefois l’enveloppe de 11 millions de dollars versée par le gouvernement du Québec pour aider la Ville à traverser la crise sanitaire.

Dans les faits, l’excédent totalise donc 6 millions de dollars, ce qui constitue une légère hausse par rapport au surplus enregistré au terme de l’exercice financier 2019, lequel a atteint 4,2 millions de dollars.

Le rapport financier de Saguenay a été présenté lundi soir lors de l’assemblée mensuelle du conseil municipal par la trésorière, Christine Tremblay. Elle a indiqué qu'en définitive il n'y avait eu que de deux mois normaux en ce qui concerne les finances de la Ville.

L’administration Néron a choisi d’utiliser une partie de l’excédent, 5,6 millions de dollars, pour diminuer l’endettement à long terme de 22 millions de dollars à partir de 2022. L’an dernier, la dette atteignait 467 millions de dollars.

«Avec la stratégie financière que nous proposons aujourd’hui au conseil municipal, nous dégageons une marge de manœuvre financière de 20 millions de dollars pour les trois prochaines années […]. Malgré tout, nous devons faire preuve de prudence. Nous avons encore des défis financiers à relever », a déclaré la mairesse Josée Néron, qui estime que son administration a fait preuve de rigueur.

Cette stratégie financière prévoit l’utilisation de près de 7,9 millions de dollars pour régler certaines dépenses au lieu de contracter des emprunts. Environ 873 000 $ seront utilisés pour le dossier de relocalisation de l’entreprise Demex et 1,8 million de dollars seront réservés pour couvrir les frais inhérents à l’élection de novembre 2021. Autour de 4,2 millions de dollars iront au refinancement du régime de retraite des employés municipaux, tandis que près d’un million de dollars seront utilisés pour le projet de restauration du Côté-Cour de Jonquière. Dans ce projet d’environ 3 millions de dollars, le ministère de la Culture et des Communications du Québec devrait aussi être partenaire financier.

Longue réflexion

La mairesse estime que les événements qui ont mené au rejet d’une première mouture du budget 2020 par une majorité d’élus indépendants en décembre 2019 a mené à une longue réflexion dans les officines de la Ville. Elle a entraîné le déploiement d’un «vaste chantier » par le Comité des finances dans le but de «convenir des mesures, des ajustements et des approches budgétaires à prioriser ».

À six mois des élections municipales, la mairesse Néron, qui entend briguer un deuxième mandat, se félicite d’avoir réussi à mettre en place diverses mesures visant la saine gestion des finances de la Ville. Elle cite, à titre d’exemples, outre la mise à jour du remboursement du service de la dette, l’élaboration d’un cadre financier pour l’adoption du budget 2020 et du programme triennal d’immobilisations.

«[…] Le budget base zéro des travaux publics, une politique de gestion de la dette, la création de réserves financières et d’une politique de gestion de ces réserves », a également énuméré la première magistrate.

Le rapport financier consolidé équivaut à une photo de la situation au 31 décembre 2020.

Un excédent de 6 M$ pour 2020 à Saguenay