Les Bourses en Europe au plus haut, portées par les résultats

MARCH-S-SYNTH-SE-5:Les Bourses en Europe au plus haut, portées par les résultats

LES BOURSES EUROPÉENNES TERMINENT EN HAUSSE © Reuters/Reuters Staff LES BOURSES EUROPÉENNES TERMINENT EN HAUSSE

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse jeudi, soutenues par les solides bénéfices des géants des matières premières, du pétrole et des groupes technologiques, tandis qu'à Wall Street, les indices évoluaient dans le vert, soutenus par les chiffres du produit intérieur brut des Etats-Unis au deuxième trimestre et le discours jugé accommodant de la Fed.

À Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 0,37% à 6.633,77 points. Le Footsie britannique a avancé de 0,88% et le Dax allemand de 0,45%.

L'indice EuroStoxx 50 a pris 0,33% et le FTSEurofirst 300 a progressé de 0,51%. Le Stoxx 600, lui, a gagné 0,46% à 463,84 points, s'acheminant vers un sixième mois consécutif de hausse, grâce notamment aux résultats record des entreprises qui ont fait souffler un vent d'optimisme sur les marchés.

Sur près de 41% des entreprises du Stoxx 600 ayant publié leurs résultats jusqu'à présent, 67% d'entre elles ont fait mieux que le consensus, selon les données IBES de Refinitiv.

LES INDICATEURS DU JOUR

En Europe comme aux Etats-Unis, la séance a été marquée par la publication de plusieurs indicateurs macroéconomiques alors que vendredi les investisseurs prendront connaissance de la première estimation du produit intérieur brut (PIB) en France au deuxième trimestre et de la première estimation de l'inflation dans la zone euro en juillet.

En Allemagne, l'inflation a montré que la hausse des prix s'est accélérée plus que prévu en juillet pour atteindre son plus haut niveau en 13 ans, dépassant l'objectif fixé par la Banque centrale européenne. L'indice des prix à la consommation calculé aux normes européennes (IPCH) a augmenté de 3,1% sur un an, après 2,1% en juin en rythme annuel, ce qui suscite des interrogations sur la poursuite d'une politique accommodante de la part de la BCE.

Aux Etats-Unis, à l'issue de deux jours de réunion, la Fed a indiqué mercredi soir qu'elle continuerait à se montrer accommodante, affirmant que l'économie américaine progressait vers ses objectifs même s'il restait encore du chemin à faire - en particulier sur le marché de l'emploi - avant d'envisager un resserrement de sa politique monétaire.

La première estimation du PIB aux Etats-Unis au deuxième trimestre a montré de son côté que la croissance avait été solide, en hausse de 6,5% en rythme annualisé.

Sur le marché de l'emploi aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué lors de la semaine au 24 juillet, à 400.000 contre 424.000 (chiffre révisé) la semaine précédente.

A WALL STREET

Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones avançait de 0,56%, le Standard & Poor's 500 de 0,55% et le Nasdaq de 0,40%

Une nouvelle salve de résultats d'entreprises soutient également la tendance à New York à la mi-séance. Qualcomm s'adjuge 5,6% après avoir annoncé qu'il prévoyait une augmentation des ventes de puces pour les téléphones compatibles 5G, notamment ceux d'Apple.


Vidéo: L'État répondra «présent» pour les entreprises pénalisées par le passe sanitaire, assure Le Maire (Le Figaro)

Les Bourses en Europe au plus haut, portées par les résultats