Les Blue Jays mettent fin à la série de victoires des Rays avec un gain de 3 à 1

© Fournis par La Presse Canadienne

ST. PETERSBURG, Fla. — Robbie Ray n'a accordé aucun coup sûr jusqu'en septième manche et les Blue Jays de Toronto l'ont emporté 3 à 1 pour mettre un terme à la série de six victoires des Rays de Tampa Bay.

Le lanceur gaucher a accordé un premier coup sûr, après un retrait, lorsque Yandy Díaz s'est fait octroyer un double, alors qu'un partisan a essayé d'attraper la balle au-dessus de la clôture du champ gauche. Si personne n'avait interféré avec la balle, elle aurait frappé le mur et n'aurait pas pu être attrapée par le joueur de champ Lourdes Gurriel fils.

«Je me sentais bien au monticule, je me sentais vraiment bien avec mes lancers, a affirmé Ray. Rendu à peu près à la cinquième manche, je me suis dit que c'était possible. Je trouvais ma balle rapide très bonne aujourd'hui. J'avais l'impression de pouvoir la placer pas mal n'importe où.»

Les arbitres ont dû recourir à la reprise vidéo pour déterminer que le coup sûr de Díaz était un double et non pas un coup de circuit.

«C'était un double, et heureusement un coup sûr à ce moment», a indiqué le gérant des Rays, Kevin Cash.

En sept manches, Ray (7-4) n'a accordé qu'un coup sûr et un but sur balles, en plus de retirer 11 frappeurs sur des prises. Il s'agit d'une neuvième partie de plus de neuf retraits sur des prises pour Ray, à égalité au premier rang des Majeures avec l'as des Mets de New York Jacob deGrom.

Parmi les 103 lancers de Ray, 71 étaient des prises. Il alternait entre sa balle rapide, qui avoisine les 95 milles à l'heure, et sa balle glissante, non loin des 90 milles à l'heure.

«C'était génial, a louangé le gérant des Jays, Charlie Montoyo. C'était plaisant à regarder.»

Ray cumule maintenant 130 retraits sur des prises cette saison. Seul Roger Clemens, avec 140 en 1997, en a réalisé plus au cours d'une même campagne dans l'histoire des Blue Jays à la pause du match des étoiles.

Le successeur de Ray, Tim Mayza, a été parfait en huitième manche. Jordan Romano a quant à lui accordé un circuit en solo à Brandon Lowe et un simple à Díaz, avant de compléter son septième sauvetage de la saison. Il s'agissait d'une dernière joute pour les deux équipes avant la pause du match des étoiles.

Lowe a cogné sept circuits dans ses neuf derniers matchs, pour un total de 21 cette saison, un record personnel.

Danny Jansen a donné les devants aux Blue Jays 1 à 0, en troisième manche, avec son quatrième coup de circuit.

Santiago Espinal a récolté un point produit sur un simple et Cavan Biggio a frappé un ballon-sacrifice pour tripler l'avance des siens en quatrième.

Rich Hill (6-4) a accordé trois points et quatre coups sûrs en cinq manches.

L'arrêt-court Bo Bichette a cogné un simple en quatre tentatives au bâton à son 162e match dans les majeures. Il figure au sommet de l'histoire de l'organisation pour les coups sûrs (203), les points (121), les points produits (101) et les coups sûrs de plus d'un but (79) après ce nombre de parties disputées.

Les Rays, champions en titre de l'Américaine, sont deuxièmes de la section Est avec un retard de un match et demi sur les Red Sox. Toronto tire de l'arrière par huit matchs sur Boston.

Mark Didtler, La Presse Canadienne

Les Blue Jays mettent fin à la série de victoires des Rays avec un gain de 3 à 1