Le gouvernement Higgs trop généreux envers les papetières dénoncent des syndicats

Le gouvernement a accordé une augmentation de 12,5 % du prix versé pour l'achat de l'électricité produite par les papetières, avec leur biomasse. Ci-dessus, l'usine de pâtes et papiers de la compagnie J.D. Irving à Saint-Jean, au N.-B. © CBC / Connell Smith Le gouvernement a accordé une augmentation de 12,5 % du prix versé pour l'achat de l'électricité produite par les papetières, avec leur biomasse. Ci-dessus, l'usine de pâtes et papiers de la compagnie J.D. Irving à Saint-Jean, au N.-B.

L'aide du gouvernement Higgs aux papetières de la province provoque la colère chez plusieurs employés du secteur public.

La semaine dernière, CBC a révélé que le gouvernement de Blaine Higgs a accordé une augmentation de 12,5 % du prix versé pour l'achat de l'électricité produite par les papetières, avec leur biomasse, dans le cadre du Programme d'achat d'énergie renouvelable pour la grande industrie. Cet programme avait été mis en place sous le gouvernement conservateur de David Alward.

Selon le renouvellement de l'entente, Énergie Nouveau-Brunswick permettra aux six papetières de la province de lui vendre de l'électricité produite par des barrages ou de la biomasse à un prix de 106,91 $/MWh pour le revendre ensuite à un prix de 72 $/MWh. Ce tarif est rétroactif au 1er avril 2021. Auparavant, le prix payé était de 95 $/MWh.

Cette augmentation représente plus 5 millions de dollars annuellement de fonds publics qu'Énergie Nouveau-Brunswick versera dans les coffres des papetières de J.D Irving, Twin River Paper et AV Group.

Selon la province, l'objectif du programme est de faire concorder les coûts d’électricité des usines de pâtes et papiers exportatrices du Nouveau-Brunswick avec le coût moyen de l’électricité des provinces où se trouvent les entreprises concurrentielles.»

Une porte-parole du gouvernement, Erin Illsley, souligne que cette augmentation était nécessaire puisque les taux du programme n'avaient pas été ajustés depuis ses débuts en 2012.

La province a également indiqué que les taux seront ajustés annuellement en tenant compte de l'inflation.

Les syndicats furieux


Vidéo: La distanciation sociale «par défaut» passera lundi de deux à un mètre (Le Devoir)

Le gouvernement Higgs trop généreux envers les papetières dénoncent des syndicats