La province veut fixer à 2,5 % l’augmentation des tarifs d’Hydro-Manitoba

Le Manitoba veut limiter à 2,5 % les prochaines hausses de tarif annuel d'Hydro-Manitoba. © Colin Perkel/La Presse canadienne Le Manitoba veut limiter à 2,5 % les prochaines hausses de tarif annuel d'Hydro-Manitoba.

Le gouvernement du Manitoba a l’intention de limiter la hausse annuelle des tarifs d’Hydro-Manitoba à un taux de 2,5 % pour les trois prochaines années.

Pour ce faire, le ministre des Services de la Couronne Jeff Wharton et celui des Finances Scott Fielding ont annoncé qu’un amendement au projet de loi 35, sur la protection des contribuables et la réforme réglementaire en matière de services publics, va être déposé cet automne à l’Assemblée législative.

Ce taux d’augmentation est le plus bas autorisé en dix ans par la province et va entraîner une économie moyenne de 35 $ par client », a indiqué le ministre Wharton en conférence de presse jeudi.

Hydro-Manitoba pourra augmenter les frais à compter de décembre 2021. Le nouveau taux restera en vigueur au cours des années 2021,2022 et 2023.

En conférence de presse, les ministres Wharton et Fielding sont d’avis que cette action crée de la stabilité et amène plus de prévisibilité pour les Manitobains.

On est en pandémie, les citoyens, les entreprises souffrent encore économiquement. Ça va leur donner une autre trêve financière alors que l’économie se relève de la pandémie de COVID-19 […] Notre gouvernement est engagé à garder le coût de la vie abordable », a déclaré le ministre Fielding.

M. Wharton a ajouté que cette décision vise l’équilibre » entre le remboursement de l’immense dette d’Hydro-Manitoba » et le maintien des frais d’électricité parmi les plus bas en Amérique du Nord »

La semaine dernière, le président-directeur général d’Hydro-Manitoba, Jay Grewal, faisait savoir en comité parlementaire qu’il souhaitait voir une augmentation des taux de 3,5 % d’ici le mois d’octobre.

 Scott Fielding, ministre des Finances du Manitoba © /Radio-Canada Scott Fielding, ministre des Finances du Manitoba

Le PC continue d’accuser le NPD

Les ministres Wharton et Fielding, du Parti progressiste-conservateur, ont continué de tirer à boulets rouges sur la gestion de l’ancien gouvernement qualifiant d’insouciante » la gestion faite de la société d'État par l’ancien gouvernement du Nouveau parti démocratique.

Les décisions risquées de l’ancien gouvernement ont coûté aux Manitobains, 10 milliards de dollars, ce qui a créé une dette massive qui doit être repayée », a déclaré le ministre Fielding.  

Il a rappelé que le projet de loi 35 allait permettre plus de transparence et d’impunité » dans les activités d’Hydro-Manitoba. 

La nouvelle loi donnera le pouvoir à la Régie des services publics d’évaluer tout projet de plus de 200 millions de dollars comme la construciton de nouveaux barrages hydroélectriques.

Un rapport effectué par l’ancien premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, a blâmé l’ancien gouvernement manitobain du NPD dans la foulée d’une enquête sur le mégaprojet de centrale hydroélectrique Keeyask et Bipole III. Ces projets ont connu d’importants dépassements de coûts.

La province veut fixer à 2,5 % l’augmentation des tarifs d’Hydro-Manitoba