La police enquête sur des insultes racistes formulées contre trois joueurs anglais

© Fournis par La Presse Canadienne

LONDRES — La police britannique a ouvert une enquête lundi concernant des insultes racistes formulées contre trois joueurs noirs de l'équipe d'Angleterre ayant échoué à marquer lors des tirs au but en finale du championnat européen de football contre l'Italie dimanche.

La Police métropolitaine de Londres a condamné les insultes «inacceptables» visant Marcus Rashford, Jadon Sancho et Bukayo Sako. Elle a ainsi déclenché une enquête pour retrouver les auteurs de publications «offensantes et racistes» sur les réseaux sociaux. Ces réactions ont été publiées tout juste après la victoire de l'Italie aux tirs au but.

L'Association anglaise de football s'est dite consternée par ces «comportements dégoûtants» et a appelé les entreprises derrière les plateformes de réseaux sociaux à agir pour empêcher que ce genre d'insultes «répugnantes» ne s'y retrouvent.

«Nous allons faire tout ce qu'on peut pour soutenir les joueurs affectés tout en faisant pression pour obtenir les sanctions les plus sévères possibles contre toute personne responsable», a promis l'association.

«Nous allons continuer à faire tout en notre pouvoir pour éradiquer la discrimination du sport, mais nous implorons le gouvernement à agir rapidement pour adopter des lois parce que ces insultes ont de réelles conséquences sur la vie des gens», a-t-on ajouté.

Les trois joueurs visés font partie de la jeune équipe anglaise saluée pour sa diversité et sa conscience sociale. Marcus Rashford, par exemple, mène la charge d'une campagne de lutte contre la pauvreté affectant les enfants. Un projet qui a convaincu le gouvernement de rétablir son programme de lunchs gratuits pour des milliers d'enfants défavorisés. 

Bien que le premier ministre Boris Johnson ait déclaré que «les responsables de ces insultes consternantes devraient avoir honte d'eux-mêmes», il a lui-même été critiqué pour avoir encouragé les gens à huer l'équipe anglaise parce qu'elle s'agenouille avant ses parties pour dénoncer les injustices raciales.


Galerie: Le mariage homosexuel est toujours illégal dans ces pays (Espresso)

La police enquête sur des insultes racistes formulées contre trois joueurs anglais