La caserne du parc Desranleau s’impose comme enjeu électoral à Fleurimont

La cheffe de Sherbrooke Citoyen, Évelyne Beaudin, a pris la parole avec son équipe, sur le terrain de baseball du parc Desranleau, à Fleurimont, dimanche. © Alexis Tremblay La cheffe de Sherbrooke Citoyen, Évelyne Beaudin, a pris la parole avec son équipe, sur le terrain de baseball du parc Desranleau, à Fleurimont, dimanche.

L'équipe de Sherbrooke Citoyen a dénoncé dimanche la construction d'une caserne de pompiers au coeur du parc Desranleau, au coin des rues Galt Est et Galvin.

La candidate à la mairie, Évelyne Beaudin, déplore le manque de concertation avec les citoyens et la diminution des espaces verts pour les résidents de Fleurimont.

Ce nouvel emplacement de la caserne de pompiers a pour but de se conformer aux exigences du gouvernement du Québec en matière de sécurité incendie. La caserne actuelle, qui se trouve sur la rue Lavigerie, permet l'arrivée de quatre pompiers en cinq minutes auprès de 62 % de la population alors que la possible caserne du parc Desranleau permettrait d'atteindre un taux de réponse de 90 %.

Le Centre de services scolaires de Sherbrooke a cédé le parc Desranleau à la Ville, en échange d'un autre terrain. La construction de la caserne viendrait amputer une partie du parc.

Situation actuelle : la portion verte de la carte représente la population pouvant être répondue par quatre pompiers en cinq minutes. © sous l'autorisation de Danièle Berthold Situation actuelle : la portion verte de la carte représente la population pouvant être répondue par quatre pompiers en cinq minutes. Scénario parc Desranleau : la portion verte de la carte représente la population pouvant être répondue par quatre pompiers en cinq minutes. © sous l'autorisation de Danièle Berthold Scénario parc Desranleau : la portion verte de la carte représente la population pouvant être répondue par quatre pompiers en cinq minutes.

Campagne de peur


Vidéo: Le monde municipal est-il plus propre qu’avant? (Le Devoir)

La caserne du parc Desranleau s’impose comme enjeu électoral à Fleurimont