L'Europe marque une pause après ses récents records

MARCH-S-SYNTH-SE-5:L'Europe marque une pause après ses récents records

LES BOURSES EUROPÉENNES TERMINENT EN LÉGÈRE BAISSE © Reuters/Neil Hall LES BOURSES EUROPÉENNES TERMINENT EN LÉGÈRE BAISSE

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont repris leur souffle jeudi, terminant en légère baisse après plusieurs séances records, tandis qu'à Wall Street la tendance est hésitante à mi-séance, alors que la saison des résultats trimestriels, principale contributrice aux gains des marchés d'actions, touche à sa fin.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,21% à 7.141,98 points, au lendemain d'un record en clôture à 7.167,80 points. Le Footsie britannique a abandonné 0,51% et le Dax allemand 0,18%.

L'indice EuroStoxx 50 a reflué de 0,38% et le FTSEurofirst 300 de 0,47%. Le Stoxx 600, en repli de 0,48%, n'est pas parvenu à enchaîner une septième séance consécutive dans le vert.

Alors que les marchés d'actions ont été soutenus par les résultats globalement meilleurs que prévu des entreprises, malgré les craintes liées à l'inflation et aux tensions sur les chaînes d'approvisionnement, des signes de reflux de l'appétit pour le risque commencent à poindre avec la fin de la saison des publications des comptes financiers des sociétés, notent des investisseurs.

VALEURS EN EUROPE

Aux valeurs en Europe, Hermès a fini en tête du CAC 40 avec un gain de 3,40%. Le groupe de luxe a profité, d'après une source de marché, d'informations selon lesquelles il pourrait intégrer l'indice EuroStoxx 50.

Côté baisse, TotalEnergies a perdu 1,07%, dans le sillage du repli du compartiment pétrolier (-1,79%). Selon des sources, l'administration américaine a demandé à plusieurs pays grands consommateurs de pétrole, dont la Chine, l'Inde et le Japon, d'envisager un recours à leurs réserves stratégiques de brut, afin de faire baisser les tarifs du pétrole.

BP et Royal Dutch Shell ont abandonné pour leur part respectivement 1,62% et 1,69%.

Outre le pétrole, le compartiment minier (-1,66%) a affiché l'une des plus fortes baisses du Stoxx 600, les prix du cuivre à Londres étant tombés à un creux d'un peu plus d'un mois en raison d'une hausse des stocks.

Concernant les résultats d'entreprises, Thyssenkrupp (+6,33%) a été soutenu par ses perspectives et un projet d'introduction en Bourse de ses activités dans l'hydrogène.

Vallourec en revanche a plongé de 14,38% après avoir ajusté ses prévisions et annoncé la mise en vente de ses activités en Allemagne.

Dans l'automobile, dont l'indice sectoriel (+0,24%) a résisté à la tendance dans le rouge, Daimler a gagné 1,66% après une recommandation d'achat de Berenberg.


Vidéo: Le Brésil atteint le plus haut niveau de déforestation depuis 15 ans (Le Figaro)

L'Europe marque une pause après ses récents records