Jon Rahm révèle qu'il a un pied bot, vise la victoire à l'Omnium britannique

© Fournis par La Presse Canadienne

SANDWICH, Royaume-Uni — Jon Rahm s'est présenté au Royal St. George’s en étant le plus récent champion d'un tournoi majeur, et il pourrait maintenant faire partie d'un groupe exclusif de joueurs qui ont remporté les deux plus vieux tournois de golf au cours d'une même année. 

Peu importe, Rahm est déjà bien différent de ses collègues. 

L'athlète âgé de 26 ans a fait de nombreuses confidences mardi en marge de l'Omnium britannique, notamment au sujet de son élan arrière anormalement court. Le moins qu'on puisse dire, c'est que les observateurs qui attribuaient cette mécanique à «des hanches étroites» étaient dans le champ. 

«Je suis né avec un pied droit bot», a expliqué Rahm, qui a sauté sur l'occasion d'en dire davantage. 

«Ma jambe droite était correcte jusqu'à la cheville, mais mon pied était tourné à 90 degrés vers l'intérieur, ce qui signifie qu'il était pratiquement à l'envers, a-t-il mentionné. Quand je suis né, ils (les médecins) ont corrigé cette situation, en me brisant pratiquement tous les os de la cheville. J'étais dans le plâtre environ 20 minutes après ma naissance, du genou jusqu'aux orteils. Je crois que chaque semaine je devais retourner à l'hôpital pour obtenir un nouveau plâtre.»

Sa jambe droite, a dit Rahm, est donc plus courte d'environ un centimètre et demi par rapport à sa gauche, ce qui réduit la mobilité et la stabilité de sa cheville droite. C'est pour cette raison que son élan arrière est aussi court, mais aussi la raison pour laquelle cette mécanique particulière lui a permis de se présenter au dernier tournoi majeur de la saison en tant que meilleur golfeur au monde. 

«N'essayez pas de reproduire mon élan, a-t-il déclaré. N'essayez pas de reproduire l'élan de quiconque ici. Développez votre propre élan.»

C'est unique, et ça marche. 

Rahm a gagné son premier titre majeur à l'Omnium des États-Unis le mois dernier à Torrey Pines, et il a repris le premier rang mondial pour la première fois depuis août 2020. 

Il a glissé au deuxième rang derrière l'Américain Dustin Johnson cette semaine, même s'il ne fait aucun doute de l'identité de celui qui sera le plus menaçant cette semaine à l'Omnium britannique. 

S'il l'emporte dimanche, alors Rahm deviendrait le premier joueur depuis Tiger Woods en 2000 à gagner l'Omnium des États-Unis et l'Omnium britannique au cours de la même année. 

L'Espagnol se joindrait du même coup à un groupe exclusif qui comprend Tom Watson, Lee Trevino, Ben Hogan, Gene Sarazen et Bobby Jones.

Steve Douglas, The Associated Press

Jon Rahm révèle qu'il a un pied bot, vise la victoire à l'Omnium britannique