Lincoln Corsair Luxe assuré, héritage nominal douteux

298101_779408 © Fournis par Derrierelevolant.net 298101_779408

Chez Ford, on a décidé il y a quelques années de permettre à la division Lincoln de renaître de ses cendres. Dans un premier temps, on a créé une identité indépendante et c’est ainsi que Lincoln n’est pas seulement une filiale de Ford, mais une entité autonome. Du moins, c’est ce que l’on tente de nous faire croire. En plus, non seulement on remanie toute la gamme depuis une couple d’années., et à chaque nouveau modèle, l’appellation précédente est abandonnée. On utilisait les lettres MK suivi d’une autre lettre pour désigner le modèle. C’est ainsi qu’on nous a gratifié des  appellations MK C, MK T,  MK Z et MK x. Cette approche n’a pas donné les résultats escomptés alors que les clients n’arrivaient pas à départager les modèles les uns par rapport aux autres. Je ne sais pas quelle sagesse a inspirée les nouvelles nomenclatures, mais c’est ainsi que nous avons dorénavant les modèles Aviator, Nautilus, Navigator et Corsair. Ce dernier modèle étant le plus petit de la gamme . En fait, il s’agit d’une version « linconisé » du Ford Escape et si on peut critiquer cette politique d’emprunt, on peut toujours se consoler alors qu’on a fait appel à un modèle entièrement renouvelé. Quant à l’identification de ce modèle, certains semblent avoir été impressionnés par le nom de Corsair. Personnellement, je crois que c’est particulièrement loufoque même si Ford a puisé dans des modèles antérieurs pour faire appel à ce nom.

Pour la petite histoire, soulignons qu’il y a eu le Ford Edsel Corsair, inutile d’en dire davantage, tandis qu’à ma connaissance, la première voiture  à porter ce nom a été le Phantom Corsair 1938. Cette étrange concoction été le fruit de l’initiative de Rust Heinz, héritier de la célèbre famille, qui a concocté cette chose basée sur le châssis d’un modèle Cord. Détail intéressant, les places avant pouvaient accommoder cinq occupants, dont un à la gauche du conducteur ! Après la guerre, le richissime industriel Henry Kaiser qui possédait plus de 100 compagnies avait fabriqué des voitures portant son nom. Pour stimuler les ventes en baisse, il a commercialisé un modèle appelé Henry Corsait. Ce fut catastrophique.

Lincoln Corsair Luxe assuré, héritage nominal douteux