Rémi Ouellette atteint le niveau national en tumbling

Rémi Ouellette a récemment démontré sa polyvalence en obtenant de bons résultats en gymnastique et en tumbling. © FOURNIE PAR LES HIRONDELLES DE GRANBY Rémi Ouellette a récemment démontré sa polyvalence en obtenant de bons résultats en gymnastique et en tumbling.

Rémi Ouellette a reçu non pas une, mais bien deux bonnes nouvelles au cours des dernières semaines. En plus de réussir les standards nécessaires pour atteindre le niveau national en tumbling, le Granbyen de 17 ans a mérité l’argent au saut dans le cadre de la dernière compétition virtuelle provinciale de gymnastique.

Malgré la pandémie, les responsables des disciplines rattachées à la gymnastique continuent d’organiser des compétitions virtuelles. Les athlètes sont invités à envoyer des captations vidéo de leurs performances, lesquelles sont ensuite évaluées par un panel de juges.

Rémi a finalement été informé de sa deuxième position lundi.

«Même si le saut est mon meilleur appareil, je suis un peu surpris étant donné que je n’ai pas eu peu de temps pour me préparer avec la COVID. Je suis satisfait !» a commenté l’athlète affilié au club Les Hirondelles de Granby.

Rémi pratique la gymnastique depuis une dizaine d’années. En mars 2019, La Voix de l’Est faisait d’ailleurs état de sa médaille d’or remportée au sol lors des Jeux du Québec.

Le Granbyen Rémi Ouellette © ARCHIVES LA VOIX DE L’EST, JULIE CATUDAL Le Granbyen Rémi Ouellette

Le Granbyen a néanmoins déjà atteint un niveau plus élevé en tumbling, une discipline qu’il a découverte il y a deux ans ! Ses récentes performances lui permettront de participer éventuellement aux Championnats canadiens.

«Il y a beaucoup de ressemblances avec la gymnastique, mais mes forces conviennent peut-être un peu mieux au tumbling», a indiqué Rémi.

L’entraîneuse Stéphanie Larochelle, qui a elle-même représenté la région aux Jeux panaméricains, joue certainement un grand rôle dans son développement. Rémi Ouellette suit ses traces en s’impliquant comme mentor auprès d’un groupe masculin chez les Hirondelles. Et il est catégorique : les garçons gagneraient à prendre davantage de place en gymnastique.

Élève de cinquième secondaire au programme d’éducation internationale à l’école l’Envolée, Rémi se distingue aussi au plan académique.

Son «projet personnel», à travers lequel il s’est intéressé à la maladie d’Alzheimer, a d'ailleurs fait l’objet d’un article dans La Voix de l’Est en janvier dernier. La fierté des Hirondelles se dirige vers des études collégiales en sciences de la nature.

Rémi Ouellette atteint le niveau national en tumbling