Hausse en vue en Europe pour entamer le second semestre

MARCHES-SYNTHESE-2:Hausse en vue en Europe pour entamer le second semestre

LES BOURSES EUROPÉENNES ATTENDUES EN HAUSSE © Reuters/CHARLES PLATIAU LES BOURSES EUROPÉENNES ATTENDUES EN HAUSSE

par Marc Angrand

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse jeudi à l'ouverture après le cinquième record de clôture consécutif du Standard & Poor's 500 américain et avant une série d'indicateurs économiques qui apporteront de nouvelles indications sur la vigueur de la reprise à l'orée du second semestre.

Les contrats à terme sur indices suggèrent une hausse de 0,54% pour le CAC 40 à Paris, de 0,38% pour le Dax à Francfort, de 0,26% pour le FTSE 100 à Londres et de 0,48% pour l'EuroStoxx 50.

Le premier semestre clos mercredi se solde par des gains à deux chiffres pour la plupart des grands indices boursiers d'Europe comme pour Wall Street mais les mois à venir s'annoncent pour l'instant plus incertains en raison du risque de reprise de l'épidémie de coronavirus et surtout des interrogations sur l'inflation et les politiques monétaires.

Cette première séance de juillet sera animée en Europe par les résultats définitifs des enquêtes mensuelles d'IHS Markit auprès des directeurs d'achats du secteur manufacturier, puis aux Etats-Unis par les statistiques des inscriptions au chômage et par l'ISM manufacturier, en attendant le rapport mensuel sur l'emploi vendredi.

Les économistes interrogés par Reuters tablent sur 700.000 créations d'emplois non-agricoles en juin mais leurs estimations s'échelonnent de 376.000 à 1,05 million et tout chiffre éloigné du consensus pourrait relancer le débat sur l'opportunité d'une modification de la stratégie de la Fed dans les mois à venir.

En Chine, le PMI manufacturier Caixin-Markit a reculé plus qu'attendu en juin à 51,3 après 52 en mai alors que le consensus Reuters le donnait à 51,8.

LES VALEURS A SUIVRE :

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mercredi, les investisseurs restant prudents en attendant le rapport mensuel du département du Travail.

L'indice Dow Jones a gagné 0,61% à 34.502,51 et le S&P-500 a pris 0,13% à 4.297,5 alors que le Nasdaq Composite reculait de 0,17% à 14.503,95.


Vidéo: Liban : entre pénuries et dépréciation de la monnaie, les Libanais sombrent dans la pauvreté (France 24)

Hausse en vue en Europe pour entamer le second semestre