Safia Nolin explique son refus d’aller à TLMEP et revient sur la récente entrevue de dimanche dernier

Safia Nolin explique son refus d'aller à TLMEP et revient sur la récente entrevue de dimanche dernier © Radio-Canada Safia Nolin explique son refus d'aller à TLMEP et revient sur la récente entrevue de dimanche dernier

Au cours de la dernière semaine, suite au passage de Maripier Morin à Tout le monde en parle, nous apprenions avec tristesse et incompréhension qu’Anaïs Favron, qui était aux côtés de Guy A. Lepage dimanche dernier afin de recevoir l’animatrice et comédienne, avait reçu plusieurs menaces de mort après ses interventions lors de l’entretien avec Maripier Morin.

Aujourd’hui, Safia Nolin a adressé la décision de TLMEP d’inviter Maripier Morin sur son plateau après que de nouvelles allégations aient été rendues publiques le week-end dernier, affirmant au passage qu’elle avait également reçu une invitation de l’émission dominicale et proposant que plusieurs invités potentiels auraient eu une voix particulièrement pertinente pour aborder le sujet.

Sur ses réseaux sociaux, l’autrice-compositrice-interprète a souligné qu’elle ne souhaitait pas être victime, une fois de plus, de cyberintimidation en adressant la situation à la télévision : « J’ai reçu une invitation de la part de TLMEP pour ce dimanche et je l’ai refusée. Je l’ai refusée parce que je trouve que c’est irresponsable et opportuniste de me demander de répondre, commenter et revivre l’épisode de la semaine dernière, les neuf derniers mois de ma vie et l’événement de 2018. Je ne m’expliquerai jamais l’entrevue de la semaine dernière, ni même le fait d’avoir donné une aussi grande tribune à cette personne. Je ne veux pas permettre à TLMEP de se dédouaner en m’invitant. Je ne veux pas leur donner des cotes d’écoute et m’attirer encore une fois de la haine et des menaces. Je trouve que les événements des derniers jours sont insensibles et pernicieux. C’est une claque en plein visage pour moi (ou pas), pour tout.es les victimes de cette personne (ou pas), mais aussi pour les victimes d’autres agresseur.es. »

Safia a plutôt misé sur son bien-être et sa guérison après plusieurs mois à être la cible de messages haineux, faisant en partie écho à sa dénonciation contre Maripier Morin en juillet 2020 : « C’est votre décision de rouvrir la plaie, moi je décide de la refermer et d’avancer pour me guérir. La responsabilité qu’on a en tant que société de protéger la santé mentale des gens est plus grande que l’appât du gain. Pourquoi me demander à moi? Je ne peux pas m’empêcher de penser qu’en m’invitant à défendre une cause beaucoup plus grande que ma personne à la télévision, on a oublié beaucoup de voix au passage. Pourquoi ne pas avoir invité Marissa Groguhé, la journaliste qui a écrit l’article? Pourquoi ne pas avoir invité Juliette Bélanger ou un.e expert.e en victimologie? Patrick Lagacé? »

Elle a également tenu à saluer le courage de ceux qui se sont confiés sur les propos racistes que l’animatrice et comédienne auraient tenus envers eux : « Après des mois à réclamer davantage de représentativité dans notre industrie, pourquoi avoir manqué une opportunité de réellement adresser, souligner et dénoncer le racisme, un fléau qui dépasse le simple manque de respect? J’aurais aimé que le courage de Didier Emmanuel et Thierry Archer Fortin soit salué, qu’on adresse la gravité du racisme dont ils ont été victimes à la hauteur de ce que c’est vraiment. Et pourquoi maintenant et pas avant? Pourquoi après son entrevue? Pourquoi la voix des agresseur.es par-dessus celles des victimes? J’ai un milliard de questions et aucune réponse. »

« Aujourd’hui, je reprends le narratif de ma propre vie. Je choisis de me protéger. Je choisis mon bien-être avant le spectacle télévisuel. Je continue ma vie, ma musique, mon art. Je me retourne vers les gens qui me suivent et me supportent depuis des années. Ma famille, mes ami.es aussi. C’est pour moi la meilleure façon de me battre. J’existe, pis je vais continuer d’exister. Je ne vais jamais me taire. Aux gens qui me soutiennent, ne serait-ce qu’en pensant à moi : merci à l’infini », a conclu Safia avec gratitude et résilience.

Safia Nolin explique son refus d’aller à TLMEP et revient sur la récente entrevue de dimanche dernier