L'Association médicale de la Saskatchewan a un nouveau président

Le Dr Strydom estime qu'il est possible de mettre fin à la pandémie de COVID-19 en mettant en place des mesures flexibles et strictes là où cela est nécessaire. © / Courtoisie / Association médicale de la Saskatchewan Le Dr Strydom estime qu'il est possible de mettre fin à la pandémie de COVID-19 en mettant en place des mesures flexibles et strictes là où cela est nécessaire.

L’Association médicale de la Saskatchewan a élu vendredi un nouveau président en la personne du Dr Eben Strydom, de Melfort, au sud-est de Prince Albert.

Le nouveau patron de l’Association souhaite continuer à lutter contre la COVID-19, mais aussi à défendre l'accès aux soins dans les milieux ruraux.

Élu en pleine pandémie, Eben Strydom affirme avoir constaté que les médecins sont inquiets, mais également épuisés. «Le système a été mis à rude épreuve au cours de l'année dernière, explique le médecin. Les variants préoccupants ont un impact significatif et il semble que le pic actuel soit plus difficile à contenir.»

Aux soins intensifs, le docteur remarque que les patients sont de plus en plus jeunes, avec des symptômes plus graves et restent hospitalisés plus longtemps.

Cependant, Eben Strydom estime qu’il est possible de mettre fin à la pandémie si le gouvernement se montre flexible et met en place des mesures plus strictes là où cela est utile.

Renforcer l'accès aux soins en milieu rural


Vidéo: Attendre pour choisir son vaccin? Ottawa s’en remet aux autorités locales (Le Devoir)

L'Association médicale de la Saskatchewan a un nouveau président