Washington entend réunir les enfants migrants arrachés à leur famille sous Trump

On estime à 5500 le nombre d’enfants séparés de leurs parents à la frontière entre les États-Unis et le Mexique lors de l’ère Trump. © Justin Hamel Agence France-Presse On estime à 5500 le nombre d’enfants séparés de leurs parents à la frontière entre les États-Unis et le Mexique lors de l’ère Trump.

Après la répression, le commencement d’une réparation. Quatre nouveaux rapprochements d’enfants séparés de leurs parents, demandeurs d’asile, par les politiques migratoires restrictives et punitives instaurées par le gouvernement précédent vont avoir lieu cette semaine aux États-Unis, a annoncé lundi le Département américain de la sécurité intérieure.

Ces premiers correctifs dans ce traitement des familles à la frontière avec le Mexique, qualifié « d’inhumain » par les défenseurs des droits des réfugiés, ont été présentés par le nouveau secrétaire à la Sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas, comme « le début » d’un long processus de réunification en cours.

« Le Groupe de travail sur le regroupement familial a travaillé jour et nuit, à tous les niveaux du gouvernement fédéral, avec les avocats des familles et nos partenaires étrangers, pour remédier à la séparation cruelle des enfants de leurs parents par le gouvernement précédent », a-t-il déclaré. « Aujourd’hui, nous réunissons le premier groupe de familles, mais beaucoup d’autres suivront. »

On estime à 5500 le nombre d’enfants séparés de leurs parents lors de l’ère Trump. Les services d’immigration n’ont pas toujours été en mesure de retrouver leurs familles, reparties pour la plupart dans leurs pays d’origine après leur expulsion. Cette semaine, sur les quatre réunifications en cours, deux concernent des mères du Mexique et du Honduras qui vont pouvoir retrouver, dans un cas, un enfant de 3 ans à l’époque de la séparation et « des adolescents qui ont dû vivre sans leurs parents pendant les années les plus formatives de leur vie », a déclaré M. Mayorkas, cité par l’Associated Press.


Galerie: 20 communautés anarchistes à travers le monde (Espresso)

Washington entend réunir les enfants migrants arrachés à leur famille sous Trump