France : vaccination obligatoire du personnel de la santé et passeport sanitaire élargi

Une équipe médicale soignant un patient atteint de la COVID-19 dans un hôpital de Marseille. © CHRISTOPHE SIMON/Getty Images Une équipe médicale soignant un patient atteint de la COVID-19 dans un hôpital de Marseille.

Confrontée à l’éventualité d’une quatrième vague de COVID-19, la France impose la vaccination obligatoire, d’ici le 15 septembre, à tout le personnel des établissements de santé ainsi qu’aux travailleurs et bénévoles qui sont en contact avec des personnes vulnérables.

Ils auront jusqu'au 15 septembre pour se faire vacciner», a déclaré le président français Emmanuel Macron lundi en ajoutant que des contrôles et des sanctions seront appliqués contre eux et celles qui ne seront pas adéquatement vaccinés [deux doses] à compter de cette date.

Cette mesure destinée en premier lieu à protéger le système de santé français est rendue nécessaire en raison de la propagation rapide du variant Delta en Europe, a expliqué le président.

Dans la mesure où la vaccination constitue une bonne protection contre la COVID-19 et ses variants, la seule avenue à emprunter pour éviter un nouveau confinement est de faire en sorte que le plus grand nombre de Français soient adéquatement vaccinés le plus tôt possible, martèlent les autorités sanitaires.

L'usage du passeport vaccinal élargi

L'usage du passeport sanitaire sera élargi aux bars, aux cafés, aux cinémas, aux commerces ainsi que dans les moyens de transport collectifs. © PASCAL ROSSIGNOL/Reuters L'usage du passeport sanitaire sera élargi aux bars, aux cafés, aux cinémas, aux commerces ainsi que dans les moyens de transport collectifs.

Pour inciter davantage les Français se faire vacciner, le président Macron a également annoncé que l’usage du passeport sanitaire – actuellement utilisé lors des grands rassemblements et dans les discothèques – sera étendu à partir du 21 juillet à de nombreux lieux de vie et culturels pour tous les Français de plus de 12 ans.

Le gouvernement Macron espérait à l'origine convaincre suffisamment de Français de se faire vacciner, mais il a dû resserrer son approche devant la résistance d'une partie de la population face aux vaccins et à la menace imminente d'une nouvelle flambée épidémique due au variant Delta, beaucoup plus contagieux que les souches antérieures.


Vidéo: Ce qu’il faut savoir sur le passeport vaccinal de Québec (Le Devoir)

France : vaccination obligatoire du personnel de la santé et passeport sanitaire élargi