Extradition d'un proche de Maduro vers les USA, ire de Caracas

La photo de l'homme d'affaires colombien Alexander Saab, un proche du président vénézuélien Nicolas Maduro, est projetée sur un écran à l'Assemblée nationale à Caracas le 16 octobre 2021, avant une conférence de presse © Federico PARRA La photo de l'homme d'affaires colombien Alexander Saab, un proche du président vénézuélien Nicolas Maduro, est projetée sur un écran à l'Assemblée nationale à Caracas le 16 octobre 2021, avant une conférence de presse

Alex Saab, un homme d'affaires proche du président vénézuélien Nicolas Maduro et accusé de blanchiment a été extradé samedi du Cap-Vert vers les Etats-Unis, ce qui a déclenché la colère de Caracas, qui a suspendu sa participation au dialogue avec l'opposition.

Un graffiti sur un mur à Caracas, disant "Le Peuple est avec Alex Saab ... Le Venezuela réclame sa libération immédiate", le 10 septembre 2021 © Yuri CORTEZ Un graffiti sur un mur à Caracas, disant "Le Peuple est avec Alex Saab ... Le Venezuela réclame sa libération immédiate", le 10 septembre 2021

Considéré comme un important intermédiaire du pouvoir vénézuélien, Alex Saab "est dans l'avion en route vers les Etats-Unis", a indiqué une source au sein de son équipe juridique.

Il est censé avoir "sa première audition judiciaire lundi 18 octobre" devant un tribunal de Floride, a précisé le ministère américain de la Justice dans un communiqué, confirmant cette extradition.

L'homme d'affaires colombien, 49 ans, et son partenaire Alvaro Pulido sont accusés aux Etats-Unis d'être à la tête d'un vaste réseau ayant permis au dirigeant socialiste Nicolas Maduro et à son régime de détourner à leur profit de l'aide alimentaire à destination du Venezuela.

Le membre de l'opposition vénézuélienne Julio Borges, à Bogota, le 3 décembre 2019 © Raul ARBOLEDA Le membre de l'opposition vénézuélienne Julio Borges, à Bogota, le 3 décembre 2019

Ils sont soupçonnés d'avoir transféré quelque 350 millions de dollars (environ 302 millions d'euros) du Venezuela vers des comptes qu'ils contrôlaient aux Etats-Unis et dans d'autres pays.

Ils risquent jusqu'à 20 ans de prison. Alex Saab, qui a également la nationalité vénézuélienne et un passeport diplomatique vénézuélien, a été inculpé en juillet 2019 à Miami pour blanchiment d'argent, et arrêté lors d'une escale d'avion au Cap-Vert, au large de l'Afrique de l'Ouest, en juin 2020.

"Tout ce qu'on saura sur Alex Saab et la grande corruption au plus haut niveau du pouvoir au Venezuela sera en partie grâce à la justice" du Cap-Vert, "qui a résisté aux pressions", s'est félicité Roberto Deniz, journaliste spécialiste du dossier. 


Vidéo: Procès d'Alain Griset: le parquet a requis une «peine de mort» politique, dénonce l'avocat du ministre (Le Figaro)

Extradition d'un proche de Maduro vers les USA, ire de Caracas