COVID-19 : Un match entre le Brésil et l’Argentine interrompu par les policiers

Dans la plus grande confusion, les autorités sanitaires brésiliennes ont interrompu le match de qualifications pour le Mondial 2022 contre l'Argentine. © Alexandre Schneider/Getty Images Dans la plus grande confusion, les autorités sanitaires brésiliennes ont interrompu le match de qualifications pour le Mondial 2022 contre l'Argentine.

Le match de qualifications pour le Mondial 2022 de soccer entre le Brésil et l'Argentine a été arrêté dimanche à Sao Paulo, après l'intervention de l'agence sanitaire brésilienne, l'Anvisa.

Le choc tant attendu entre le Brésil et l'Argentine a été interrompu après seulement cinq minutes de jeu, quatre joueurs argentins étant accusés de violer les protocoles sanitaires en lien avec la COVID-19.

La scène était surréaliste : le coup d'envoi a bien été donné, avec les étoiles Messi et Neymar, mais cinq minutes après, des représentants de l'agence sanitaire Anvisa sont entrés sur le terrain pour ordonner l'interruption du match, face à des joueurs médusés.

Les Argentins ont tenté de parlementer, mais ont fini par regagner le vestiaire. Les Brésiliens, eux, demeuraient encore sur la pelouse, jouant et s'entraînant entre eux, une heure après le coup d'envoi, sans savoir si le match reprendra ou sera reporté.

Près d'une heure après l'interruption du match les joueurs brésiliens étaient toujours sur le terrain et continuaient à s'entraîner et à botter des ballons. © Alexandre Schneider/Getty Images Près d'une heure après l'interruption du match les joueurs brésiliens étaient toujours sur le terrain et continuaient à s'entraîner et à botter des ballons.

Sur décision de l'arbitre, le match entre le Brésil et l'Argentine a été suspendu. L'arbitre a fait un rapport à la commission de discipline de la FIFA, qui décidera quelles seront les prochaines étapes à suivre», a publié la Confédération sud-américaine (CONMEBOL) sur Twitter.

Trois footballeurs argentins évoluant en Premier League anglaise faisaient partie de la formation contre le Brésil pour les qualifications du Mondial 2022, malgré une recommandation de l'agence sanitaire brésilienne de les placer en quarantaine pour violation des protocoles sanitaires.

Il s'agirait du gardien Emiliano Martinez (Aston Villa) et des milieux de terrain Giovanni Lo Celso et Cristian Romero, qui jouent à Tottenham. Le quatrième membre de la sélection argentine issu du championnat anglais, Emiliano Buendia (Aston Villa), n'a pas été inscrit sur la feuille de match.

Selon l'agence sanitaire Anvisa, ces quatre joueurs auraient fourni de fausses informations» dans le formulaire d'entrée au Brésil, omettant de signaler qu'ils avaient séjourné au Royaume-Uni lors des quatorze derniers jours précédant leur arrivée.

Une ordonnance ministérielle datant du 23 juin interdit l'entrée sur le territoire brésilien à toute personne étrangère venue du Royaume-Uni, d'Inde ou d'Afrique du sud, pour éviter la propagation de variants de la COVID-19.

L'Anvisa avait notifié la Police fédérale pour que les mesures nécessaires soient prises immédiatement».

L'attente était énorme pour ce choc, la revanche de la finale de la Copa America, qui avait vu la superstar argentine Lionel Messi remporter son premier titre en sélection, le 10 juillet dernier, au Maracana.

Cette rencontre devait opposer Messi et Neymar, coéquipiers au Paris SG depuis cet été après avoir joué ensemble pendant quatre ans au FC Barcelone (2013-2017).

COVID-19 : Un match entre le Brésil et l’Argentine interrompu par les policiers