Cam Davis vient à bout de Troy Merritt pour gagner la Classique Rocket Mortgage

© Fournis par La Presse Canadienne

DÉTROIT — Cam Davis a calé une approche de 50 pieds en provenance de la fosse de sable au 17e trou, ce qui lui a permis de forcer la prolongation et d’ultimement vaincre Troy Merritt au cinquième trou supplémentaire pour remporter la Classique Rocket Mortgage, dimanche.

«C’est la seule raison pour laquelle je suis assis ici, a mentionné Davis pendant sa conférence de presse, aux côtés de son trophée. Honnêtement, je n’ai même jamais pensé essayer d’envoyer la balle directement dans la coupe.»

Davis a signé un premier titre en carrière sur le circuit de la PGA quand Merritt a raté un coup roulé d'une distance de six pieds pour une normale.

Davis a lui-même raté un coup roulé pour la victoire lors de chacun des trous de prolongation. Il a raté des roulés d'une distance de six, 18, 25, 19 et 12 pieds, dans l'ordre, avant que Merritt lui offre la victoire en commettant un boguey.

«J’ai essayé de ne penser à rien d’autre qu’au coup que j’étais en train de jouer, pour ce que ça vaut, a mentionné Davis. C’est facile à dire maintenant, mais ce n’est pas aussi simple à faire quand il y a autant de pression.»

Après son aigle au 17e, Davis a réussi un oiselet au 18e fanion.

L’Australien de 26 ans a conclu la ronde ultime avec une carte de 67 (moins-5), rejoignant Merritt (68) et Joaquin Niemann (68) au sommet avec un pointage cumulatif de moins-18 sur le parcours du club de golf Detroit.

Merritt tentait quant à lui de décrocher une troisième victoire sur le circuit de la PGA et une première depuis 2018.

«Les deux derniers mois ont été positifs pour moi, avec quatre tournois dans le top-10 et un bon résultat cette semaine. J’espère que cette victoire viendra, mais je cogne à la porte.»

Niemann a été éliminé de la prolongation lorsqu'il a commis un boguey au premier trou. Il s'agissait de son premier boguey de la semaine. Le Chilien a eu l'occasion de l'emporter à son dernier trou de la quatrième ronde, mais il a raté un coup roulé d'une distance de 17 pieds.

«J’aurais dû gagner ce tournoi, mais c’est ça qui est ça», a mentionné Niemann, ajoutant qu’il se concentrera maintenant sur l’Omnium britannique et les Jeux olympiques.

Niemann avait partagé la tête de ce tournoi au terme de la deuxième et de la troisième ronde. Il a terminé tout juste à court d'une victoire pour une troisième fois, après s'être notamment incliné en prolongation au Tournoi des champions.

La semaine dernière, au Championnat Travelers, Harris English a eu raison de Kramer Hickok au huitième trou de prolongation, ce qui constituait la deuxième plus longue prolongation en mort subite de l'histoire de la PGA. Hickok est d'ailleurs resté près du terrain pour regarder la prolongation à Detroit. 

Alex Noren (64) a partagé le sommet du tournoi lorsqu'il a conclu sa ronde avec un pointage cumulatif de moins-17. Il a quitté le chalet quand un golfeur l'a devancé au premier échelon. Noren s'est contenté d'une égalité en quatrième position avec Hank Lebioda (68). 

Bubba Watson a grimpé les échelons au classement après avoir signé une carte de 64. Il a pris la sixième place avec Brandon Hagy (68), à moins-16.

En vertu d'une ronde de 68, Mackenzie Hughes s'est avéré le meilleur Canadien du tournoi. Il a conclu l'événement à égalité au 14e rang, à moins-13.

Ses compatriotes Roger Sloan (21e), Michael Gligic (41e) et Nick Taylor (52e) ont aussi participé aux rondes du week-end.

Larry Lage, La Presse Canadienne

Cam Davis vient à bout de Troy Merritt pour gagner la Classique Rocket Mortgage