Après la pause, de nouveaux visages s'attaqueront à la 2e semaine à Wimbledon

© Fournis par La Presse Canadienne

WIMBLEDON, Royaume-Uni — Le traditionnel dimanche de repos à Wimbledon sera aboli à compter de 2022, tout comme le légendaire «lundi fou» (Manic Monday) qui le suit. 

Pour la dernière fois, le plus vieux tournoi de tennis du Grand Chelem s'est mis sur pause à l'issue de la première semaine d'activités au All England Club. Et pour la dernière fois, la deuxième semaine d'activités commencera sur les chapeaux de roue — les 16 joueurs et joueuses encore en lice disputeront tous leur match de quatrième tour la même journée. 

«Pour être franche, je crois que ça va me manquer», a dit la championne du tournoi en 2018, Angelique Kerber.

Parmi les duels à l'affiche lundi se trouvent ceux impliquant les adolescentes Coco Gauff et Emma Raducanu, la favorite du tournoi Ashleigh Barty et Kerber, sans oublier les matchs mettant en vedette Novak Djokovic et Roger Federer. D'ailleurs, au total, huit des 10 premières têtes de série seront en action du côté masculin, sans oublier l'Américain âgé de 20 ans Sebastian Korda.  

Ce ne sera donc plus jamais pareil, à compter de 2022, et Federer a indiqué qu'il comprend pourquoi le All England Club a choisi de procéder à ce changement. 

«Tout le monde veut que le tournoi s'échelonne sur une plus longue période. S'il dure plus longtemps, alors il y aura plus de revenus, plus d'options, et plus de choses comme ça. Je comprends, a-t-il confié. Mais je ne crois pas qu'ils aient pris cette décision simplement pour des motifs financiers. Je crois qu'ils veulent simplement s'adapter aux réalités d'aujourd'hui.»

Ces changements pourraient aussi symboliser un changement de garde entre les étoiles du tennis d'aujourd'hui, et celles de demain. 

On ne peut évidemment passer sous silence la présence des nombreux détenteurs de plusieurs titres du Grand Chelem, dont ceux acquis au All England Club — Federer (20), Djokovic (19) et Kerber (trois) —, mais il ne faut pas négliger les étoiles montantes des circuits masculin et féminin.  

Des 32 joueurs encore en lice à Wimbledon, 26 n'ont jamais atteint les quarts de finale sur la pelouse londonienne — et 20 ont atteint le quatrième tour pour la première fois de leur carrière.

Korda, qui sera confronté à la 25e tête de série Karen Khachanov, participe au tournoi de Wimbledon pour la première fois, tout comme Ilya Ivashka, un tennisman âgé de 27 ans du Bélarus qui croisera le fer avec la septième tête de série Matteo Berrettini.

L'adversaire de Djokovic, le Chilien Cristian Garin, et celui de Federer, l'Italien Lorenzo Sonego, présentaient une fiche combinée de 0-5 à Wimbledon avant 2021.

Parmi les matchs à surveiller lundi se trouvent ceux entre la deuxième tête de série Daniil Medvedev et le Polonais Hubert Hurkacz, la quatrième tête de série Alexander Zverev et le Québécois Félix Auger-Aliassime, la cinquième tête de série Andrey Rublev et le Hongrois Marton Fucsovics, ainsi que celui entre la huitième tête de série Roberto Bautista Agut et l'Ontarien Denis Shapovalov.

Howard Fendrich, The Associated Press

Après la pause, de nouveaux visages s'attaqueront à la 2e semaine à Wimbledon