Annie St-Pierre triomphe au Gala Prends ça court!

Lilou Roy-Lanouette dans «Les grandes claques» d'Annie St-Pierre © Étienne Roussy Lilou Roy-Lanouette dans «Les grandes claques» d'Annie St-Pierre

Le Gala Prends ça court !, qui célèbre chaque année le meilleur du court métrage québécois, s’est exceptionnellement tenu sur Facebook vendredi soir. C’est la réalisatrice Annie St-Pierre, pour le merveilleux Les grandes claques, qui a remporté la Coupe du court Mels. Son film a remporté quatre prix en tout, comme d’ailleurs Le danger en face, d’Alexis Chartrand, autre grand lauréat.

Chronique à l’humour doux-amer d’un père divorcé qui se sent comme un cheveu sur la soupe lors d’un réveillon chez son ex, Les grandes claques s’était déjà illustré à Sundance. Quant au film Le danger en face, une comédie hyperstylisée contant les déboires d’un barbier qui craint pour sa vie, il fut sélectionné entre autres à Slamdance.

L’année a certes été difficile, avec la pandémie, le confinement et le reste, mais le fait est que les cinéastes d’ici ont livré un cru exceptionnel, comme le souligne Danny Lennon, fondateur de l’événement et infatigable défenseur du court : « Ce que j’aime de la 17e édition, c’est que les films vont dans toutes les directions, mais la qualité des artistes et artisans devant et derrière la caméra est toujours aussi impressionnante. Que dire, sinon : attention, talent ! […] C’est une super édition, avec de nombreux films qui sortent du lot. »


Vidéo: Alex Nevsky fait son retour après avoir réparé les pots cassés (Le Devoir)

Annie St-Pierre triomphe au Gala Prends ça court!