A l'approche du retrait américain, des élus afghans s'alarment de l'état de leur aviation

Des militaires afghans près d'un hélicoptère Black Hawk de l'armée afghane dans la province du Helmand en mai 2021 © WAKIL KOHSAR Des militaires afghans près d'un hélicoptère Black Hawk de l'armée afghane dans la province du Helmand en mai 2021

Des élus afghans se sont inquiétés vendredi de l'état de l'aviation afghane au moment où les talibans affirment étendre leur contrôle dans le pays, appelant les Etats-Unis à finaliser leur processus d'assistance militaire au pays avant leur retrait fin août.

Lors d'entretiens virtuels cette semaine avec des élus du Congrès américain, une délégation afghane a demandé aux Etats-Unis de prendre rapidement des mesures pour aider à la maintenance des avions afghans et fournir des munitions supplémentaires à l'aviation du pays.

Le président américain Joe Biden, qui s'apprête à mettre fin à la plus longue guerre de l'histoire des Etats-Unis en achevant le retrait des troupes américaines d'ici la fin du mois prochain, a évoqué la question lors d'une conversation téléphonique avec son homologue afghan Ashraf Ghani, a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué vendredi.

Le soutien militaire américain à Kaboul dépend de l'adoption du budget 2022 de Défense, actuellement en cours de négociation au Congrès, a précisé l'exécutif américain.

"La situation sécuritaire est devenue catastrophique", a déclaré à la presse le parlementaire afghan Haji Ajmal Rahmani, en référence à l'offensive des talibans.

Selon lui, un tiers des 150 appareils ne sont pas en état de voler, et l'aviation afghane est à court de munitions guidées à laser que lui fournissaient jusqu'ici les Etats-Unis et les alliés de l'Otan.

Les munitions guidées à laser sont nécessaires pour mener des frappes de précision, qui minimisent les risques de victimes civiles.


Vidéo: Autorités afghanes et talibans en pourparlers alors que les combats continuent (Dailymotion)

A l'approche du retrait américain, des élus afghans s'alarment de l'état de leur aviation