COVID-19 : l'Ontario réduit l'écart entre les doses de vaccin pour les Autochtones urbains

Les Autochtones en milieu urbain pourront recevoir leur deuxième dose du vaccin contre la COVID-19 28 jours après la première. © Ben Nelms/Radio-Canada Les Autochtones en milieu urbain pourront recevoir leur deuxième dose du vaccin contre la COVID-19 28 jours après la première.

L’Ontario réduit à un maximum de 28 jours l’intervalle entre l’administration des deux doses du vaccin contre la COVID-19 pour les Autochtones en milieu urbain.

La nouvelle a été confirmée vendredi après-midi par l’attachée de presse de la ministre de la Santé de l’Ontario, Christine Elliott.

Bien qu’ils aient été vaccinés en priorité en Ontario, les Autochtones en milieu urbain devaient eux aussi attendre jusqu’à quatre mois après avoir reçu leur première dose du vaccin contre la COVID-19 avant de recevoir la deuxième.

Les entreprises Pfizer-BioNTech et Moderna recommandent respectivement un écart de 21 et 28 jours entre les deux doses, en se basant sur les résultats de leurs études cliniques.


Vidéo: Santé Canada autorise le vaccin de Pfizer pour les 12 à 15 ans (Le Devoir)

COVID-19 : l'Ontario réduit l'écart entre les doses de vaccin pour les Autochtones urbains