Grave pénurie de places: Québec met le cap sur les garderies temporaires

© Fournis par La Presse Canadienne

QUÉBEC — Un nouveau concept vient de naître au Québec: la création de garderies temporaires, dont la qualité reste cependant à déterminer.

Il s'agit essentiellement d'installer les enfants dans des locaux d'une municipalité, et ce, pour une durée indéterminée, en attendant qu'un projet de construction ou d'agrandissement d'un Centre de la petite enfance (CPE) soit réalisé et prêt à les accueillir.

En annonçant cette solution à l'importante pénurie de places à offrir dans les services de garde, lundi, le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, s'est bien défendu de préconiser un système à deux vitesses pour les enfants: soit ceux qui ont droit actuellement aux meilleurs services dans un CPE et ceux qui devront patienter, en se contentant durant un certain temps non défini d'une garderie aux critères revus à la baisse.

La liste d'attente pour une place atteint des sommets, comportant 51 000 noms, une situation intenable incitant le ministre de la Famille «à penser en dehors de la boîte», pour trouver des solutions permettant d'offrir des places en garderie à très court terme.

En conférence de presse, il a dit vouloir «innover», se montrer «flexible», en annonçant «une nouvelle façon de faire les choses» en ce domaine.


Vidéo: La Commission Laurent publie son rapport (Le Devoir)

Grave pénurie de places: Québec met le cap sur les garderies temporaires