Céline Dion remonte sur scène à Las Vegas

Céline Dion renouera avec les planches à Las Vegas en novembre. © FOURNIE PAR SONY Céline Dion renouera avec les planches à Las Vegas en novembre.

Deux ans après avoir quitté la Strip, Céline Dion s’apprête à retrouver les planches de Las Vegas avec une résidence de concerts attendue en novembre au tout nouveau complexe Resorts World. Un retour qui allait de soi pour la diva québécoise.

Dix représentations d’un spectacle exclusif sont pour le moment à l’affiche, entre le 5 et le 20 novembre 2021. 

Lors d’une rencontre de presse virtuelle, Céline Dion a parlé de ces retrouvailles avec l’iconique ville du Nevada, où elle a passé la majeure partie des deux dernières décennies, comme d’un grand moment pour elle. 

«Chaque début de projet, c’est toujours excitant. Mais c’est certain qu’il y a beaucoup d’émotions de rattachées à ça. Ça fait quand même 20 ans que j’habite à Las Vegas. J’ai fait beaucoup de spectacles. C’est sûr que c’est très émotif pour moi», avance la chanteuse, appréciant grandement l’aspect conciliation travail-famille — ses plus jeunes fils, les jumeaux Nelson et Eddy, sont âgés de 10 ans — rendu possible par ces résidences. «Vegas m’a vraiment donné une opportunité d’avoir le meilleur des deux mondes», résume-t-elle.

Carrie Underwood, Katy Perry et Luke Bryan ont également annoncé des dates de spectacles au World, qui doit être inauguré le mois prochain. Les DJ Tiësto et Zedd sont aussi attendus avant longtemps au complexe tout neuf, si l’on se fie à une publicité lancée le mois dernier.

[object Object]

Nouvelle scène

Établie entre 2003 et 2019 au Colosseum du Caesars Palace, Céline Dion trouvera une nouvelle scène pour accueillir cette prochaine résidence : The Theater, une salle pouvant accueillir 5000 spectateurs dans l’imposant et ultramoderne complexe World.

Se disant «en compétition» avec elle-même, la chanteuse travaille actuellement sur le contenu créatif qui sera proposé à son public.

«Il faut trouver chaque fois des façons de se réinventer. Ce n’est pas évident, mais il faut le faire. On met la barre haute, on partage des idées. On a des opportunités de monter des spectacles, il faut donner le meilleur de nous chaque fois», estime Céline Dion, qui conserve la priorité absolue de «faire plaisir» à ses admirateurs. 

«À quoi ils s’attendent, qu’est-ce qu’ils veulent entendre? cite-t-elle. Les fans m’ont donné la chance d’être rendue où je suis rendue aujourd’hui. Il y a des incontournables. C’est sûr que je vais chanter The Power of Love et Because You Loved Me. […] Mais il ne faut pas que ces chansons deviennent lourdes et vieilles.»

«Je suis l’artiste que je suis et j’ai un privilège extraordinaire, en tant que Céline Dion, d’avoir ces chansons qui m’ont menée où je suis aujourd’hui, ajoute-t-elle. À nous de prendre ces titres-là et de les remettre sur scène à nouveau. Parce que si je ne chante pas ces chansons-là, je vais être critiquée. Et si je les chante comme je les ai chantées il y a 20 ans, je vais être critiquée. […] Moi, je décide de prendre ces titres-là et de les remettre sur scène, mais de leur trouver un nouvel emballage.»

Fébrilité et pandémie

Céline Dion ne le cache pas, elle sera fébrile avant de monter sur scène le 5 novembre. «J’ai déjà des papillons. Des frissons», confie-t-elle. Surtout après plus d’une année de pause forcée par la pandémie, qui a remis bien des choses en perspective pour cette artiste d’expérience ayant foulé les plus grandes scènes du monde.

«Ça va être comme une première, prévoit-elle. De quoi? Je ne sais pas. Je vais avoir peur, bien sûr. Je vais anticiper ce moment-là. Ça va être nouveau. La vie, en ce moment, nous apporte une nouvelle façon de la voir. On change, tout le monde a changé. C’est incontournable : nous allons voir cette humanité différemment. […] Nous allons la respecter davantage. Est-ce que nous l’avons prise un peu pour acquise? Peut-être. À nous tous de se poser la question. Mais moi, je vais bien sûr penser à tout ça avant d’entrer sur scène.»

Le 5 novembre, Céline Dion et ses partenaires remettront d’ailleurs tous les profits du spectacle «à la cause du COVID», a fait savoir la chanteuse.

En cette époque où les arts vivants sont tombés dans la catégorie des services non essentiels, la star choisit de relativiser les choses et de regarder vers l’avenir. 

«C’est sûr que c’est difficile pour nous tous de [trouver] du sens dans ce qui est essentiel et non essentiel. L’essentiel pour vous est peut-être différent de mon essentiel à moi. Personnellement, la musique, je n’ai pas eu la chance de la partager avec mes fans au moment où j’aurais souhaité le faire. Les tournées ont été déplacées et continuent de se faire déplacer. Je ne peux pas monter sur scène la semaine prochaine. [Les autorités] de la santé ne nous permettent pas d’aller de l’avant en ce moment.»

Céline Dion dit préférer sacrifier une chanson pour ses admirateurs «la semaine prochaine» pour mieux miser sur le long terne. «Je veux chanter pour eux l’année prochaine, dans deux ans et dans vingt ans, lance-t-elle. Ce n’est pas l’histoire d’une chanson, c’est l’histoire d’une vie. C’est de prendre soin des fans, de prendre soin de nous. C’est ça l’essentiel. C’est [d’avoir à être] patient, malheureusement, en vue d’une longue vie à venir...»

Billets en vente le 24 mai au www.axs.com

Céline Dion remonte sur scène à Las Vegas