Critiqué, Biden augmente finalement le nombre de réfugiés admis aux Etats-Unis

Le président américain Joe Biden lors d'un discours depuis la Maison Blanche le 10 février 2020 © SAUL LOEB Le président américain Joe Biden lors d'un discours depuis la Maison Blanche le 10 février 2020

Le président américain Joe Biden a décidé lundi de faire passer à 62.500 le nombre de réfugiés potentiellement admis aux Etats-Unis pour l'année en cours, après des atermoiements qui lui avaient valu de vives critiques.

Cette décision, très attendue dans le camp démocrate, lui permet un peu plus de 100 jours après son arrivée au pouvoir de marquer enfin la rupture avec Donald Trump, qui avait fixé un plafond historiquement bas de 15.000 personnes.

Pour l'année prochaine, le locataire de la Maison Blanche a fixé un seuil de 125.000 réfugiés, tout en soulignant que cet objectif, comme celui de l'année en cours, serait difficile à atteindre en raison du besoin de "reconstruire" le programme d'admission de réfugiés.

"Nous travaillons d'arrache-pied pour réparer les dégâts des quatre dernières années", a-t-il assuré dans un communiqué.

Ce programme ne concerne que des réfugiés sélectionnés par les agences de sécurité et de renseignement américains dans les camps de l'ONU à travers le monde pour être réinstallés aux Etats-Unis, essentiellement parmi les plus vulnérables.

Si le président démocrate insiste sur le fait que sa décision efface le chiffre qui avait été fixé par son prédécesseur et "ne reflétait pas les valeurs de l'Amérique", il n'évoque pas l'imbroglio de ces dernières semaines.

- Cacophonie -

Evoquant, début février, les "80 millions de déplacés qui souffrent dans le monde", M. Biden avait annoncé, comme il s'y était engagé en campagne, son intention de multiplier par huit le nombre de réfugiés qui pourraient être admis aux Etats-Unis.


Vidéo: 100 jours de Joe Biden : le président américain vante un pays "qui va de l'avant" (France 24)

Critiqué, Biden augmente finalement le nombre de réfugiés admis aux Etats-Unis