Des températures estivales plus chaudes pour une grande partie de la C.-B.

La ville de Vancouver indique que les piscines extérieures vont ouvrir le 22 mai. © Alex Lamic/Radio-Canada La ville de Vancouver indique que les piscines extérieures vont ouvrir le 22 mai.

L'été est souvent la saison la plus attendue de l'année, mais il faudra probablement endurer un mois juin humide avant de le voir arriver dans le Grand Vancouver, estime un météorologue d'Environnement Canada.

Et l'été 2021 verra des températures plus chaudes que la moyenne.

«Les perspectives pour l'été sont supérieures à la température moyenne pour la moitié sud de la côte sud, Haida Gwaii et le sud-ouest de l'intérieur», prévoit le météorologue Doug Lundquist.

La température quotidienne moyenne en juillet et en août est de 23 °C dans le Grand Vancouver

Juin verra une augmentation des précipitations dans toute la province, mais M. Lundquist rappelle que les météorologues ne peuvent pas prévoir avec précision les précipitations au-delà de sept à dix jours.

Au lieu de cela, dit-il, les prévisionnistes se tournent vers la climatologie, soit l'étude des modèles météorologiques à long terme, ce qui leur permet de mieux prévoir que la pluie est en route.

Les étés précédents, des conditions plus chaudes et plus sèches ont entraîné des restrictions d'eau élevées, car l'arrosage de la pelouse et le lavage des voitures ont augmenté la consommation d'eau jusqu'à 50 % au cours de la saison.

À l'heure actuelle, les résidents et les entreprises de Vancouver et sa région peuvent arroser leurs propriétés deux fois par semaine.

Dans des conditions de sécheresse extrême, la région métropolitaine de Vancouver peut imposer des restrictions plus sévères. Mais en raison des niveaux de neige sains en réserve, les restrictions ne devraient pas changer à mesure que la saison se réchauffe.

«Pour le moment, nous ne prévoyons aucune restriction cet été au-delà de ce qui est normal», indique la porte-parole de Metro Vancouver, Niki Reitmayer.

Un manteau neigeux bien fourni

La dernière mise à jour de la province publiée vendredi montre que les niveaux du manteau neigeux dans toute la Colombie-Britannique sont légèrement au-dessus de la normale pour cette période de l'année.

Selon Metro Vancouver, les niveaux des trois réservoirs d'eau de montagne se situent également dans la normale. «Avec un printemps plus frais que la normale, il nous reste encore beaucoup de neige à faire fondre», observe la météorologue de CBC, Johanna Wagstaffe.

Le service des incendies B.C. Wildfire dit qu'il est difficile de prédire la gravité de la prochaine saison des feux de forêt. Les responsables des incendies surveilleront les précipitations de mai et juin, car des quantités importantes peuvent aider à réduire la gravité des feux plus tard en été.

«Une fois que les carburants plus gros et plus profonds commencent à sécher, la gravité des incendies a également tendance à augmenter», explique Karley Desrosiers, porte-parole de BC Wildfire.

Mme Wagstaffe souligne que les modèles de prévisions météorologiques sont basés sur les normales de 1981 à 2010. La prochaine mise à jour d'Environnement et Changement climatique Canada est prévue l'année prochaine.

Avec les informations de Cathy Kearney

Des températures estivales plus chaudes pour une grande partie de la C.-B.