La vérificatrice générale déplore un manque de suivi des programmes sur la COVID

La vérificatrice générale de l'Ontario, Bonnie Lysyk. © Matéo Garcia-Tremblay/Radio-Canada La vérificatrice générale de l'Ontario, Bonnie Lysyk.

Il y a eu des retards dans le versement de la « prime COVID-19 » aux travailleurs de première ligne l’an dernier et le gouvernement provincial n’a pas toujours assuré un suivi rigoureux de ses initiatives liées à la pandémie, estime la vérificatrice générale de l’Ontario.

C’est ce qui ressort d’un rapport spécial sur la gestion des dépenses en matière de santé liées à la COVID-19, rendu public mercredi.

La vérificatrice générale, Bonnie Lysyk, observe que le financement d’initiatives provinciales liées à la pandémie a tardé à parvenir aux personnes et organismes concernés à plusieurs reprises.

Par exemple, elle note que de nombreux travailleurs essentiels, comme les travailleurs des foyers de soins de longue durée et maisons de retraite n’ont reçu la prime salariale liée à la pandémie que deux mois ou plus après l’annonce du programme en avril 2020.

Elle ajoute que les ministères n’ont pas fait de suivi auprès des employeurs pour s’assurer que les fonds étaient bien versés aux travailleurs admissibles ni à quel moment.

Plusieurs initiatives examinées

Le bureau de la vérificatrice générale a analysé la gestion de 26 initiatives en santé de lutte contre la COVID-19.


Vidéo: La stratégie du «zéro COVID-19» a été plus payante que le «vivre avec» (Le Devoir)

La vérificatrice générale déplore un manque de suivi des programmes sur la COVID