Vaccins pour enseignants : en attente de la Maison-Blanche pour l’expédition de doses

Brian Pallister n'a pas voulu être irrespectueux envers les enseignants en leur proposant d'aller se faire vacciner au Dakota du Nord. © CARLOS OSORIO/Reuters Brian Pallister n'a pas voulu être irrespectueux envers les enseignants en leur proposant d'aller se faire vacciner au Dakota du Nord.

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, affirme qu'il attend l'approbation de la Maison-Blanche pour que des vaccins contre la COVID-19 soient expédiés du Dakota du Nord au Manitoba pour vacciner les enseignants.

Certains ont qualifié le plan de vaccination d’irrespectueux envers les enseignants, mais Brian Pallister mentionne que «ce n'était pas le but».

«J'aurais préféré que nous rendions les vaccins disponibles rapidement pour ceux qui pouvaient se rendre au Dakota du Nord. Apparemment, cela n'a pas été bien accueilli», a déclaré M. Pallister lors d'une conférence de presse vendredi.

Il a affirmé la semaine dernière qu'il travaillait au développement d’un plan avec le Dakota du Nord, qui permettrait aux enseignants et au personnel scolaire de se rendre dans l'État pour se faire vacciner contre la COVID-19.

Le président du syndicat des enseignants, la Manitoba Teachers' Society, James Bedford, a déclaré la semaine dernière que la province n'avait en aucun cas consulté le syndicat à propos de la vaccination du corps enseignant.

James Bedford a affirmé que le plan concernant le Dakota du Nord est «en réalité une preuve qu'il n'y a pas de plan pour vacciner ceux qui travaillent dans le système scolaire public».


Vidéo: Attendre pour choisir son vaccin? Ottawa s’en remet aux autorités locales (Le Devoir)

Vaccins pour enseignants : en attente de la Maison-Blanche pour l’expédition de doses