Wade Miley des Reds de Cincinnati lance un match sans point ni coup sûr

© Fournis par La Presse Canadienne

CLEVELAND — Wade Miley a lancé le quatrième match sans point ni coup sûr de la saison, menant les Reds de Cincinnati vers une victoire de 3-0 contre les Indians de Cleveland, vendredi soir. 

Miley (4-2) a fait confiance à ses balles à effet et à son expérience dans le Baseball majeur pour museler les Indians et réussir le premier match sans point ni coup sûr des Reds depuis celui de Homer Bailey, en 2013. 

«Ça me semble tellement tiré par les cheveux, a exprimé le lanceur de 34 ans. Je suis sans voix. Je n'ai toujours pas réalisé ce que je viens d'accomplir.» 

Il s'agissait d'un deuxième match sans point ni coup sûr en trois jours et les Indians ont subi cet exploit pour une deuxième fois en un mois. 

Miley a dû patienter 83 minutes avant de pouvoir effectuer un premier lancer lors de cette partie, en raison d'un délai de pluie, et il a suivi les traces du partant des Orioles de Baltimore John Means, qui a fait le coup aux Mariners de Seattle mercredi. 

Joe Musgrove a réussi le premier match sans point ni coup sûr de l'histoire des Padres de San Diego, le 9 avril, et cinq jours plus tard, Carlos Rodón, des White Sox de Chicago, n'a rien donné aux Indians, ratant le match parfait lorsqu'il a atteint un frappeur en neuvième manche. 

Il n'y a pas eu quatre matchs sans point ni coup sûr si tôt dans une saison depuis 1917. Ce n'est donc pas une surprise de voir que la moyenne collective des frappeurs dans les Majeures cette saison ne s'élève qu'à ,233, ce qui constitue un record de médiocrité. 

Les Indians sont devenus la 16e équipe de l'histoire à être victime d'un match sans point ni coup sûr à deux reprises au cours d'une même saison. Les Mariners ont réalisé cet exploit peu enviable en 2019. 

Miley a donné un but sur balles et il a passé huit adversaires dans la mitaine en 114 lancers. 

«Il a donné une clinique de baseball. Il nous a déstabilisés», a observé le gérant des Indians, Terry Francona. 

Un des joueurs les plus populaires de l'équipe, Miley a mentionné que les zéros qui s'accumulaient sur le tableau indicateur l'ont rapidement rendu solitaire dans l'abri des Reds.

«Tous mes amis m'ont quitté, a-t-il dit en riant. Je n'aime pas ça. Je n'aime pas penser à lancer. Je veux parler d'autres choses. Il n'y avait plus personne avec qui discuter.» 

Pendant que Miley blanchissait les Indians, Zach Plesac a joué le même tour aux Reds pendant huit manches, jusqu'à ce que la formation de Cincinnati marque trois points en neuvième. 

Les Reds ont cogné deux simples aux dépens du stoppeur Emmanuel Clase (2-1) et ce dernier a commis une erreur. Clase a ensuite commis une feinte illégale qui a poussé un joueur à la plaque. 

Mike Moustakas a suivi avec un simple d'un point pour procurer une avance de 3-0 aux Reds. Profitant de ce coussin, Miley a retiré René Rivera sur une chandelle avant de retirer César Hernández sur des prises et Jordan Luplow sur un roulant. 

«Je n'oublierai jamais ce moment, a insisté le gérant des Reds, David Bell. Je n'oublierai jamais le regard dans les yeux de Wade. Je suis si fier qu'il apprécie chaque moment.»

Miley ne montrait qu'une fiche de 1-4 en huit départs en carrière contre les Indians, qui ne maintiennent qu'une moyenne collective de ,213 cette saison. 

Il s'agissait du 17e match sans point ni coup sûr des Reds depuis 1892. 

«Pour que quelque chose de la sorte se produise, je suis sans mot», a mentionné Miley. 

Par Tom Withers, The Associated Press

La Presse Canadienne

Wade Miley des Reds de Cincinnati lance un match sans point ni coup sûr