L'opposition met sa piètre performance dans les sondages sur le dos de la pandémie

© Fournis par La Presse Canadienne

QUÉBEC — Les sondages concernant les intentions de vote qui sont produits en temps de pandémie ne reflètent pas nécessairement la réalité, estime l'opposition à l'Assemblée nationale.

Le plus récent sondage de la firme Léger suggère que les partis d'opposition récoltent des miettes à côté de la Coalition avenir Québec (CAQ), qui obtient 46 % des appuis.

Ce coup de sonde ne refléterait pas l'état réel des choses, a déclaré mardi le chef du Parti québécois (PQ), Paul St-Pierre Plamondon. 

Le PQ se retrouve à 12 %, derrière Québec solidaire (QS), qui est à 14 %.

Selon M. St-Pierre Plamondon, les Québécois n'ont d'yeux et d'oreilles que pour la crise de la COVID-19, et c'est tout à fait normal, dit-il, dans la mesure où leurs «besoins primaires ne sont pas remplis». 

Quand la santé des Québécois est «en péril» de cette façon, il est normal, a-t-il poursuivi, «qu'il n'y ait pas d'espace pour d'autres discussions». 

«Les gens, en ce moment, répondent aux sondages en fonction de leur désir de sortir de la pandémie.»


Vidéo: Régis Labeaume se retire de la vie politique (Le Devoir)

L'opposition met sa piètre performance dans les sondages sur le dos de la pandémie