Golf: Des rumeurs d'une Super Ligue circulent, mais plusieurs joueurs s'y opposent

© Fournis par La Presse Canadienne

CHARLOTTE, N.C. — Assistera-t-on à une autre tentative de création d'une Super Ligue d'ici peu, après le fiasco de la Super Ligue de soccer en Europe le mois dernier?

Rory McIlroy est de retour à l'endroit où il a signé sa première victoire en carrière sur le circuit de la PGA, et il s'est assuré mercredi de dire qu'il est plus intéressé à marquer l'histoire de son sport qu'à empocher l'argent proposé par un groupe saoudien qui souhaite fonder une Super Ligue de golf. 

Justin Thomas a adopté la même position. 

Tout le monde au club de golf Quail Hollow, qui accueillera le Championnat Wells Fargo à compter de jeudi, discutait de la tentative de résurrection de la «Super Ligue de golf», dont le concept consiste à regrouper les plus grands joueurs au monde dans une ligue par équipes qui distribuerait des bourses gigantesques lors de compétitions aux quatre coins de la planète.  

Le quotidien 'Daily Telegraph' de Londres a rapporté que cette ligue est prête à offrir des bourses allant de 30 à 50 millions $US par golfeur de renom, comme Dustin Johnson ou Justin Rose, afin qu'il joigne les rangs du nouveau circuit qui pourrait lancer ses opérations à compter de septembre 2022. 

«Il a écouté leur proposition, comme tous les autres golfeurs étoiles. Mais il n'a rien promis», a évoqué l'agent de Johnson, David Winkle, dans un échange de textos. 

Le 'Telegraph' a mentionné que Phil Mickelson, qui est âgé de 50 ans et qui pointe au 115e échelon du classement mondial, recevrait le double de ce montant puisqu'il est considéré comme «le leader de facto des golfeurs dissidents». 

McIlroy, qui a fêté son 32e anniversaire mardi, fut le premier golfeur à s'opposer publiquement à cette nouvelle ligue il y a un an. Il a été élu président du Conseil des joueurs, ce qui signifie qu'il est devenu le premier golfeur étranger à être élu au Bureau des directeurs du circuit de la PGA. 

McIlroy a bien sûr fait référence à l'échec de la Super Ligue européenne de soccer, qui comptait initialement 12 membres fondateurs. L'impact a été si négatif que neuf clubs — dont les six d'Angleterre — ont annoncé qu'ils se retiraient du projet. 

«Les gens savent très bien ce que c'est; un coup d'argent, ce qui est parfait si tu joues au golf pour faire le plus d'argent possible, a déclaré McIlroy. C'est très bien. Faites-le, si c'est ce qui vous rend heureux. Mais je crois que les plus grands golfeurs — c'est mon opinion — le font pour inscrire leur nom dans l'histoire du sport, pour gagner des titres majeurs et pour remporter les plus grands tournois de la planète. 

«Je suis totalement contre (la Super Ligue de golf). Je ne comprends pas pourquoi quelqu'un serait en faveur du projet», a conclu l'Irlandais du Nord.  

- Par Doug Ferguson, The Associated Press

La Presse Canadienne

Golf: Des rumeurs d'une Super Ligue circulent, mais plusieurs joueurs s'y opposent