Construction et grève possible le 21 mai: les négociations s'intensifient

© Fournis par La Presse Canadienne

MONTRÉAL — À 10 jours du déclenchement possible d'une grève dans l'industrie de la construction, les négociations s'intensifient entre les parties.

Théoriquement, une grève pourrait toucher l'industrie à compter du 21 mai. Mais il y a espoir, puisque les associations patronales et l'Alliance syndicale, qui regroupe les cinq organisations syndicales reconnues dans l'industrie, sont toujours en pourparlers.

Jointes mardi, les deux parties n'ont pas voulu donner d'entrevue, à la demande des conciliateurs affectés au dossier.

Les quatre conventions collectives — une par sous-secteur de l'industrie — qui concernent quelque 190 000 travailleurs dans l'industrie sont échues depuis le 30 avril. Et la médiation qui avait eu cours et qui venait à échéance à la même date n'a pas été prolongée.

Le compte à rebours est donc commencé avant l'exercice possible de moyens de pression.

Pour les travailleurs, le temps presse, puisqu'ils ne touchent pas d'augmentations de salaire rétroactives à la date d'échéance des précédentes conventions collectives, comme c'est le cas dans les autres secteurs d'activité économique.


Vidéo: Des organismes dénoncent le manque de mordant du Tribunal administratif du logement (Radio-Canada.ca)

Construction et grève possible le 21 mai: les négociations s'intensifient