Pipeline: les responsables espèrent un retour à la normale sous peu

© Fournis par La Presse Canadienne

WASHINGTON — Le gestionnaire d'un important pipeline américain visé par une cyberattaque espère que la plupart des services auront été rétablis d'ici la fin de semaine, tandis que la police fédérale des États-Unis affirme que l'attaque a été perpétrée par un groupe de cybercriminels.

Des responsables américains ont cherché à calmer les inquiétudes d'une hausse des prix ou d'un impact sur l'économie en soulignant que les répercussions ont jusqu'à présent été modestes.

Colonial Pipeline, qui fournit environ 45 % du carburant consommé sur la côte est des États-Unis, a suspendu ses opérations la semaine dernière après avoir révélé que certains de ses systèmes étaient paralysés par un rançongiciel.

Cette attaque met néanmoins en lumière la vulnérabilité du secteur énergétique américain et d'autres infrastructures critiques qui appartiennent essentiellement au secteur privé.

Les attaques au rançongiciel sont typiquement perpétrées par des pirates criminels qui chiffrent les données de leurs victimes et réclament ensuite des sommes énormes pour leur fournir la clé.


Vidéo: La stratégie du «zéro COVID-19» a été plus payante que le «vivre avec» (Le Devoir)

Pipeline: les responsables espèrent un retour à la normale sous peu