Le Kraken prévoit embaucher son entraîneur-chef avant le repêchage d'expansion

© Fournis par La Presse Canadienne

SEATTLE — Maintenant que le Kraken de Seattle est un membre à part entière de la LNH, le directeur général Ron Francis peut enfin avoir les coudées franches.

Présenter des offres de contrat? Ç'a commencé cette semaine en mettant sous contrat le joueur de l'Armada de Blainville-Boisbriand Luke Henman. Effectuer des transactions, ou encore conclure des accords avec d'autres clubs comme les Golden Knights de Vegas l'ont fait avant le dernier repêchage d'expansion de la LNH? Absolument.

Toutefois, en attendant qu'on sache la date d'ouverture de leur complexe d'entraînement et de leur nouvel amphithéâtre, et qui le Kraken pourra sélectionner lors du repêchage d'expansion, une question persiste.

Qui sera l'entraîneur-chef?

«Alors que nous approchons du deuxième trimestre de l'année, nous devrions être assez certains de ce que nous voulons faire», a dit Francis cette semaine.

Le cadre dans lequel évoluera le Kraken à sa première saison dans la LNH sera plus précis d'ici deux mois, après les séries éliminatoires de la Coupe Stanley et le repêchage d'expansion qui doit se dérouler le 21 juillet. C'est à ce moment-là que l'effectif du Kraken se précisera.

Entre-temps, Francis est méthodique dans sa façon de choisir son entraîneur-chef, même si des rumeurs persistantes circulent au sujet de certains candidats.

Tout ce que Francis a dit, c'est «au deuxième trimestre», ce qui signifie vers juin. Ce sera tout juste assez de temps pour permettre au nouvel entraîneur-chef de se familiariser avec son nouvel environnement avant le repêchage d'expansion.

La patience dans ce dossier permettra aussi à Francis d'attendre la fin du calendrier régulier et d'une partie des séries éliminatoires, ce qui pourrait lui permettre d'embaucher un entraîneur-chef qui n'est pas disponible présentement.

Les rumeurs concernent surtout Gerard Gallant, qui a été congédié par les Golden Knights à mi-chemin de la saison 2019-20. Son expérience avec les Golden Knights, notamment pendant le processus du repêchage d'expansion en 2017-18 et lors du parcours qui les a menés en série finale de la Coupe Stanley dès leur première saison d'existence, pèse lourd dans la balance.

Mais certains obstacles persistent. Gallant doit notamment être l'entraîneur-chef du Canada au Championnat du monde de hockey qui commencera plus tard ce mois-ci en Lettonie.

Et, évidemment, d'autres noms ne sont pas à négliger, comme Bruce Boudreau, Claude Julien, Todd Nelson et John Stevens.

Sans oublier John Tortorella, Rick Tocchet et David Quinn, qui sont récemment devenus disponibles.

Mais peu importe qui obtiendra le poste, il devra se mettre au boulot très rapidement en vue de la saison 2021-22, qui devrait commencer à la mi-octobre.

«Nous sommes patients. Nous croyons être prêts, a assuré Francis. Quand nous aurons complété notre processus, et que nous aurons discuté avec les personnes qui nous intéressent, alors nous prendrons notre décision.»

Tim Booth, The Associated Press

Le Kraken prévoit embaucher son entraîneur-chef avant le repêchage d'expansion