Viol collectif en Égypte: les procureurs suspendent leur enquête

© Fournis par La Presse Canadienne

LE CAIRE — Des procureurs égyptiens ont annoncé tard mardi la suspension d'une enquête qui durait depuis plusieurs mois concernant le viol collectif dont aurait été victime une adolescente de 17 ans aux mains de jeunes hommes provenant de familles bien nanties.

Ils ont ordonné la libération de tous les suspects, faute de preuves.

La très conservatrice société égyptienne avait été choquée par cette affaire, qui avait été dévoilée l'an dernier sur un compte de réseau social qui recense les agressions sexuelles présumées au pays.

Les procureurs ont expliqué par voie de communiqué que les preuves récoltées pendant neuf mois d'enquête ne sont pas suffisantes pour soumettre le dossier à un tribunal criminel. Des témoins auraient notamment offert des versions contradictoires.

Les procureurs ont ordonné la libération des quatre suspects, qui avaient été arrêtés l'an dernier et incarcérés en attendant la conclusion de l'enquête. Trois d'entre eux avaient été arrêtés au Liban et déportés vers le Caire l'an dernier.


Vidéo: Intervenir ou non? Des policiers témoignent (Radio-Canada.ca)

Viol collectif en Égypte: les procureurs suspendent leur enquête