Alex Nevsky fait son retour après avoir réparé les pots cassés

L’été dernier, au début de la vague de dénonciations d’inconduites sexuelles, Alex Nevsky avait pris les devants en présentant sur les réseaux sociaux ses excuses à «toutes celles qu’[il] a pu blesser ou offenser par [ses] actes», reconnaissant avoir eu un «comportement toxique». © Marie-France Coallier Le Devoir L’été dernier, au début de la vague de dénonciations d’inconduites sexuelles, Alex Nevsky avait pris les devants en présentant sur les réseaux sociaux ses excuses à «toutes celles qu’[il] a pu blesser ou offenser par [ses] actes», reconnaissant avoir eu un «comportement toxique».

Dix mois après avoir été emporté par la vague de dénonciations qui a secoué le Québec, Alex Nevsky amorce son retour dans l’espace public avec le lancement d’une nouvelle chanson. Une pièce qu’il n’aurait jamais sortie, dit-il, sans l’accord et le soutien de son ex-compagne, Stéphanie Boulay, qui l’avait dénoncé.

« Je me permets de sortir une chanson parce que je me sens en paix et je sais que Stéphanie est en paix [et] que j’ai son soutien. Je n’essaie pas de revenir de façon sneaky », assure Alex Nevsky en entrevue.

L’auteur-compositeur-interprète s’est fait discret depuis juillet, se tenant loin de la sphère médiatique et des médias sociaux où il ne fait que de rares apparitions avec sa fille ou derrière son piano. S’il a décidé aujourd’hui de refaire surface, c’est parce qu’il se sent « heureux » et « solide » pour affronter l’opinion publique, et surtout parce qu’il a « réparé ce qui devait être réparé » avec son ex-compagne, la chanteuse Stéphanie Boulay.

Celle-ci a confirmé au Devoir avoir été avertie de son lancement musical et avoir été consultée « quant à la ligne éditoriale qu’il aurait suite à ce retour ». « Je me suis sentie respectée par cette démarche, qui est dans la continuité de celle entamée il y a quelques mois. […] Je ne serai pas triggered de voir un poster d’Alex Nevsky […] d’entendre sa voix à la radio ou à la télé. Je sens que j’ai retrouvé une certaine symétrie des pouvoirs. J’ai retrouvé ma dignité », confie la cadette du duo Les sœurs Boulay.

Rappelons que l’été dernier, au début de la vague de dénonciations d’inconduites sexuelles, Alex Nevsky avait pris les devants en présentant sur les réseaux sociaux ses excuses à « toutes celles qu’[il] a pu blesser ou offenser par [ses] actes », reconnaissant avoir eu un « comportement toxique ». Il avait expliqué avoir ouvert les yeux après le courriel d’une ancienne amoureuse — sans la nommer — qui décrivait leur relation de deux ans « abusive ».

 

Le hic : la principale intéressée, Stéphanie Boulay, n’avait jamais été consultée et avait encore moins donné son consentement à un tel message. Elle le lui avait reproché publiquement par la suite, dévoilant être l’autrice du fameux courriel.


Vidéo: Le mea culpa de Maripier Morin ne convainc qu’à moitié (Le Devoir)

Alex Nevsky fait son retour après avoir réparé les pots cassés