Le téléphone intelligent considéré comme une « maison », selon une étude

Une équipe d'anthropologues attribue ce sentiment à l'essor des applications de messagerie. © /Manan Vatsyayana/AFP/Getty Images Une équipe d'anthropologues attribue ce sentiment à l'essor des applications de messagerie.

On éprouve les mêmes émotions envers notre téléphone intelligent qu’envers notre maison. C’est la conclusion à laquelle en vient une équipe d’anthropologues de l’University College London (UCL) qui a mené une étude auprès d’internautes en provenance de neuf pays dans le monde.

«Le téléphone intelligent n'est plus seulement un appareil que nous utilisons, il est devenu le lieu où nous vivons», a déclaré le professeur Daniel Miller, qui a dirigé un groupe d'anthropologues dans cette étude.

L’équipe de l’UCL a passé plus d’un an à documenter l’utilisation des téléphones intelligents d’internautes qui se considèrent comme des personnes «ni jeunes, ni vieilles» aux quatre coins de la planète, du Cameroun à l’Irlande.

L’étude les décrit comme des «escargots humains qui transportent leur maison dans leur poche, ce qui fait qu’à tout moment, que ce soit au cours d'un repas, d'une réunion ou d'une autre activité partagée, une personne avec qui nous sommes peut tout simplement disparaître, étant "rentrée chez elle" sur son téléphone intelligent».

Loin d’être un répit

Avec les réseaux sociaux et le travail au bout des doigts, cette «maison» est parfois loin d’être un lieu de répit et ne fait plus office de refuge, contrairement à la version traditionnelle de la maison.


Galerie: 14 signes que vous souffrez du syndrome de l’imposteur (et comment le surmonter) (Plaisirs Santé)

Le téléphone intelligent considéré comme une « maison », selon une étude