L'entraînement du premier équipage entièrement privé vers la Station spatiale va commencer

La Station spatiale internationale photographiée en novembre 2018 depuis un fusée Soyouz © HO La Station spatiale internationale photographiée en novembre 2018 depuis un fusée Soyouz

L'entraînement de l'équipage qui doit constituer en janvier la première mission entièrement privée vers la Station spatiale internationale (ISS) est sur le point de commencer, a annoncé lundi la société Axiom Space lors d'une conférence de presse commune avec la Nasa.

Quatre personnes doivent être lancées fin janvier à bord d'une fusée louée à une autre société spatiale, SpaceX, pour une mission baptisée Ax-1 qui durera environ 10 jours, dont "sept ou huit" en orbite, a détaillé Michael Suffredini, le patron d'Axiom Space.

A bord: un seul astronaute expérimenté, Michael Lopez-Alegria, un ancien de la Nasa qui s'est déjà rendu dans l'ISS, et trois novices, des hommes d'affaires américain, canadien et israélien, qui ne sont encore jamais allés dans l'espace. 

Ils évolueront dans le segment américain de l'ISS, et ont l'intention d'y conduire des expériences scientifiques.

"Nous allons commencer ce que l'on peut appeler l'entraînement à proprement parler la semaine prochaine", avec notamment des tests dans une centrifugeuse simulant les accélérations, a expliqué Michael Lopez-Alegria.

Les quatre hommes, qui ne se sont vus "qu'une poignée de fois" jusqu'ici à cause de la pandémie, partiront ensuite ensemble "faire du camping" en Alaska en juillet. 

L'entraînement à plein temps commencera en août pour Michael Lopez-Alegria, et en septembre pour l'Américain Larry Connor, pilote de la mission.

A partir d'octobre, ils seront au complet pour s'entraîner, principalement depuis Houston au Texas, sur les systèmes de l'ISS et du vaisseau de SpaceX qui les y emmènera, Dragon. 

Ce qui inclut des choses aussi basiques que "comment utiliser les toilettes" ou "le système de communication", a détaillé l'astronaute.

Axiom Space voit cette mission comme un "premier pas" vers son projet de construction de la première station spatiale commerciale, qui sera dans un premier temps rattachée à l'ISS.

Interrogé sur le coût d'Ax-1, le patron d'Axiom Space est resté vague: "des nombres allant dans les dizaines de millions ont largement été évoqués, et je ne les attaquerai pas."

- "Renaissance" -

La Nasa a annoncé en 2019 qu'elle accueillerait contre rémunération des touristes dans l'ISS, dont elle cherche à se désengager pour se concentrer sur l'exploration lointaine. Une possibilité ouverte grâce à SpaceX, qui, avec ses fusées, a redonné aux Etats-Unis la possibilité de lancer des humains dans l'espace depuis leur sol.

"C'est vraiment la renaissance des vols américains habités vers l'espace", a déclaré Phil McAlister, directeur à la Nasa du développement des vols commerciaux. 

L'agence spatiale américaine ambitionne deux missions de ce type par an. "Aujourd'hui, la demande excède ce que seront à notre avis les opportunités à bord de la Station", a expliqué Angela Hart, en charge du développement commercial de l'orbite basse pour la Nasa. 

Avant Ax-1, SpaceX a également prévu de lancer en septembre une mission entièrement privée en orbite, baptisée Inspiration4, mais qui elle n'ira pas à bord de l'ISS. Pour cette dernière, SpaceX est en partenariat avec une autre entreprise, Space Adventures. 

Sept touristes se sont déjà rendus dans l'ISS, entre 2001 et 2009. Mais ils avaient à l'époque fait le voyage à bord des fusées russes Soyouz.

la/led

L'entraînement du premier équipage entièrement privé vers la Station spatiale va commencer